Partager

farab.jpgMercredi, à sa sortie d’une audience chez le président de la République Amadou Toumani Touré, le responsable iranien du projet de Kénié, B. Eslahchi, a annoncé que d’ici deux à trois semaines, sera signé l’accord final pour l’exécution du barrage hydroélectrique de Kénié dont les travaux vont incessamment commencer.

B. Eslahchi, venu informer Amadou Toumani Touré de l’évolution du dossier, était accompagné de l’ambassadeur du Mali à Téhéran Amadou Mody Diall et du Chargé d’affaires de l’ambassade d’Iran au Mali Ali Bakshi.

Situé à 35 kilomètres en amont de Bamako sur le Niger, le barrage de Kénié est un barrage hydroélectrique au fil de l’eau, c’est-à-dire qui ne nécessite pas de retenue d’eau pour faire tourner ses turbines. L’ouvrage devra produire environ 180 gigawatt/heure l’an.

D’un coût de réalisation estimé à environ 85,274 milliards de Fcfa, le barrage de Kénié sera construit dans un délai de 4 ans par l’entreprise publique iranienne Farab, sous forme de B0T (Built operate Transfert). Farab, suite à une exploitation de 16 ans, va rétrocéder le barrage de Kénié à l’État malien.

Pour un bref rappel, c’est suite au voyage officiel du président Amadou Toumani Touré en Iran en juillet 2005 sur invitation du président iranien d’alors, Khatami, que l’Iran avait pris la décision de faire réaliser le barrage du Kénié.

Depuis cette date, multiples rencontres ont eu lieu à Bamako, Téhéran et Paris, entre ministres et techniciens des deux pays, pour donner un contenu à la forte volonté politique ainsi exprimé par les deux chefs d’État.

Trois questions fondamentales ont dominé ces rencontres : le tarif d’électricité, l’examen du document de concession et l’examen du contrat d’achat de l’électricité. A l’issue de ces discussions, les parties ont convenu du tarif de l’électricité produit par Kenié. Elles ont aussi finalisé les pourparlers sur le projet de concession.

Le seul document qui reste à examiner concerne le contrat d’achat de l’énergie avec l’entreprise Farab. Les deux parties ont convenu de se rencontrer à Téhéran pour la finalisation des instruments relatifs à cette entente au plus tard dans 10 jours.

Ainsi les travaux de construction du barrage de Kénié pourront commencer avant la fin de l’année.

Pour en savoir plus sur FARAB: http://www.farab.com

05 juillet 2007.