Partager

Depuis l’avènement de la crise de 2012, plusieurs localités du pays en subissent les effets collatéraux. Ces phénomènes se traduisent par le chômage des jeunes, la pauvreté et les violences intercommunautaires. C’est dans ce cadre que le «Programme jeunesse et stabilisation dans les Régions de Ségou et Mopti» est initié et mis en œuvre sur financement du fonds fiduciaire de l’Union européenne.

Swisscontact, Fondation suisse de coopération au développement technique, est mandaté en qualité d’opérateur de mise en oeuvre-OME par la GIZ/InS pour l’exécution du résultat 2.3 de la composante 2, volet formation et insertion professionnelle. 

Ce mandat, d’une durée de 21 mois, a démarré en octobre 2019 avec l’opérationnalisation de nouveaux outils que constituent les DOIP (dispositifs d’orientation et d’insertion professionnelle) dans les Cercles de Bandiagara, Koro et Tenenkou et les BAI (Bureaux d’appui à l’insertion) au niveau des Communes de Bankass, Konna, Dangol Boré et Diafarabé. Il s’achève au 30 juin 2021.

Ce sont 290 premières AGR qui avaient été receptionnés en mars 2021 dans les DOIP de Koro, Bandiagara et Tenenkou. C’est dans ce même ordre d’idée que Swisscontact a organisé la présente cérémonie de réception de nouvelles AGR. Ces AGR sont mises en place par 218 autres jeunes hommes et femmes des catégories apprentis, entreprises existantes et porteurs de projet au niveau des 3 DOIP et des 4 BAI dont 34 AGR pour Bandiagara(29 hommes et 5 hommes).

La cérémonie, présidée par le sous-préfet de Ouo Chaca Coulibaly, a regroupé les élus, les bénéficiaires du projet, le président de l’Union locale des artisans les responsables des jeunes et des femmes, l’équipe de Swisscontact, les représentants de GIZ.

La représentante des bénéficiaires a, dans son intervention, remercié les partenaires et les autorités pour l’appui reçu qui, pour elle, contribue à lutter efficacement contre la pauvreté et le chômage. Par la même occasion, Kadidia Tapily, électricienne, a exhorté les partenaires à élargir l’appui à d’autres jeunes et d’autres localités afin que le Mali se remette sur pied. Elle a rendu un vibrant hommage à l’ONG Swisscontact pour son accompagnement en formation de qualité et en matériels. 

Le président de l’Union des artisans, Youssouf Dicko et le président du Conseil local des jeunes, Amadou Lougué, ont tous exprimé leur satisfaction par rapport à la mise en œuvre de ce projet qui permettra à des jeunes de s’installer à leur propre compte.

L’occasion était opportune pour le coordinateur régional de Swisscontact de faire un exposé qui a permis d’expliquer les objectifs de la rencontre, les appuis faits, et les résultats obtenus. Yaya Mariko a aussi saisi l’occasion pour prodiguer de sages conseils aux jeunes bénéficiaires notamment la bonne gestion, le sérieux dans le travail et le respect des clients. Il a aussi invité les autorités à accompagner ces jeunes entrepreneurs, notamment pour les questions de local, faciliter le processus de formalisation.

Le représentant de la GIZ a présenté le PROJES dans sa globalité, ses 2 composantes et comment cette rencontre était importante pour la direction de GIZ qui a fait le déplacement. Amadou Traoré a félicité les bénéficiaires pour les résultats atteints et les a exhortés à plus de courage et de rigueur dans le travail pour mériter la confiance de tous.

Oumar GUINDO
Amap-Bandiagara

Source: L’Essor