Partager

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé lundi le Soudan et le Soudan du Sud à mettre fin aux affrontements frontaliers qui font craindre l’éclatement d’une guerre entre les 2 pays. Les deux parties doivent « utiliser tous les mécanismes politiques et de sécurité existants pour résoudre pacifiquement leurs différends », a dit le porte-parole de l’ONU Martin Nesirky. Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a accusé lundi le Soudan d’avoir attaqué son pays, en bombardant des positions et en menant des attaques au sol dans une région riche en pétrole. Mais le porte-parole de l’armée soudanaise, Sawarmi Khaled Saad, a tenté de minimiser ces violences. Selon lui, des « affrontements limités » ont eu lieu entre les 2 armées le long de la frontière commune. M.Ban a par ailleurs appelé les dirigeants des 2 pays « à se rencontrer comme prévu lors du sommet du 3 avril ». Selon la radio officielle soudanaise, le président soudanais Omar el-Béchir a « suspendu » sa visite au Soudan du Sud prévue la semaine prochaine. AFP.