Partager

Attendue pour le mardi, c’est finalement le mercredi 8 mars que la brume a été observée par les spécialistes de la météo. Le phénomène que nous avons connu toute la journée est occasionné généralement par les vents du Nord.

En effet, ces vents forts du Nord soulèvent des tempêtes de poussière. Le vent est le transporteur de tous les phénomènes météorologiques. Quand ce vent se dirige sur la ville de Bamako, il nous apporte de la poussière.

Hier, à 9 heures, sur le territoire du District, la visibilité était mauvaise. La visibilité est la plus grande distance à partir de laquelle un observateur peut discerner un objet.

Le phénomène que les populations ont connu le mercredi 8, mars se manifeste à l’air calme. Cependant selon un spécialiste de l’observatoire de la météo, la brume se dissipera petit à petit.

La mauvaise visibilité occasionnée par cette brume de poussière n’est pas sans conséquences. En effet, en pareil cas, il devient difficile aux aéronefs de décoller ou d’atterrir.

Sur le plan sanitaire, cet air respiré peut occasionner le rhume, les maux de tête et la méningite. C’est pourquoi nous devons nous protéger, et protéger les enfants et les vieilles personnes.

Généralement le phénomène a une durée de un à deux jours.

Tiémoko TRAORE

09 mars 2006.