Partager

Qui pour mieux proposer des solutions aux défis des Startups que les Startups elles mêmes? C’est une première édition pleine d’espoir pour les participants du Bamako Policy Hackathon. Il a eu lieu au siège du Donilab sis à Sotuba ACI. L’évènement a réuni une centaine d’acteurs clés de l’écosystème entrepreneurial afin de travailler sur les voies et moyens pour développer l’innovation et l’entrepreneuriat mais surtout “d’améliorer ensemble l’écosystème entrepreneurial du Mali”. Ce fut le thème principal de cette 1ère édition.

Etaient présents pour l’occasion et en soutien à Donilab : Impact hub Bamako , jokkolab, woelab, Createam etc…Mais également la participation d’entrepreneurs, d’étudiants, de fonds d’investissements, de corporates, d’organisations institutionnelles et de journalistes. Ils ont eu toute une journée pour travailler à l’amélioration des politiques publiques dans une dynamique de co-création.

Des discussions en propositions.

forum-policy.jpgS’affichait à cet évènement une volonté solennelle des principaux acteurs de l’écosystème entrepreneurial au Mali. De la communauté des startups maliens, d’innovateurs, des incubateurs investis aux côtés de leurs institutions, tous co-travaillaient pour déminer les défis que rencontrent les startups maliennes avant et après leur création. Pour cela, les participants sont passés par 3 grandes phases de réflexions sur les défis concernant : Idéation du projet ,la croissance et la mise en place de la Startup. Les défis concernaient principalement : le business model , le mentorat, le financement, la communication et la visibilité , l’accès sur le marché etc…Autant de défis soulevés par les startups ayant prises part aux phases de réflexions.

Un soutien gouvernemental

Le ministère de l’economie numérique et de la communication était présent par le biais de son secrétaire général M.Cheick Oumar Maïga et du directeur national de l’économie numérique, M. Hamidou Togo. Ces derniers montraient un soutien indéfectible aux acteurs de l’écosystème entrepreneurial et le représentant du ministère semblait enthousiaste vis-à-vis de la jeunesse malienne , à ses dires “pleines d’initiatives”. Il se dit être fière de cette jeunesse chanceuse d’avoir à sa portée des mécanismes numériques pouvant les aider à avancer dans un monde où la vie rime avec “connectivité”. Le secrétaire général de l’économie numérique assurait au nom de son ministre “ Mettre tout en oeuvre à travers la direction nationale de l’économie numérique pour accompagner les entreprise à chaque sollicitation en mesure de leur moyen”. Il dit être conscient du manque d’accompagnement des startups. Il assure donc être prêt à investir et apporter tout le soutien qu’il faut du ministère pour améliorer l’environnement entrepreneurial. Car il croit en la jeunesse malienne pleine de fougue et d’ambition.

Le Bamako Policy Hackathon est le premier hackathon sur les politiques publiques au Mali qui est appuyé par la Banque Mondiale, l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement et soutenu par le Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication du Mali. En ce qui concerne l’’i4Policy, c’est une alliance des hubs d’innovation à travers l’Afrique qui travaille en collaboration avec les décideurs publics dans le but d’accélérer l’entrepreneuriat innovant et l’employabilité des jeunes.

Dans notre ère de pure innovation, cette méthodologie novatrice a de beaux jours devant elle pour pouvoir assainir au mieux l’environnement entrepreneurial. C’est un bon moyen pour mener à la co-création des politiques et stratégie nationale pour le développement du secteur numérique. D’ailleurs à la fin de son intervention , le ministre promet la mise en place d’un espace de réflexion nationale pour proposer des politiques publiques du secteur des TIC dans le domaine de l’innovation et de l’entrepreneuriat.

Aissata Keita

Bamako, le 30 Octobre 2018

©AFRIBONE