Partager

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Moctar Ouane, et l’ambassadeur du Japon au Mali, Mme Yukiko Nakagawa, ont procédé mardi à l’échange de notes relatif au« Projet de construction des ponts sur le corridor du sud en République du Mali et celle du Sénégal phase III ». Ces trois ponts doivent coûter 3,2 milliards de yens, soit environ 15 milliards Fcfa.
Moctar Ouane a rappelé que cet important concours permettra la construction des ponts sur le Bafing, contribuant ainsi à la concrétisation des efforts du gouvernement en faveur du désenclavement du pays et de l’intégration sous-régionale.Mme Nakagawa a expliqué que l’aménagement du passage par le sud permettra la circulation des véhicules lourds entre notre pays et le Sénégal et la réduction des prix. La coopération japonaise intervient dans nombre de domaines chez nous : agriculture, élevage, pêche, éducation… A cela, il faut ajouter l’aide alimentaire.Bientôt, les cercles de Kati, Kita et Kéniéba recevront des missions techniques qui travailleront à un projet d’approvisionnement en eau potable pour lutter contre le choléra dans les villages.(L’Essor)