Partager


Le président de la République a procédé le mercredi 6 mai à la pose de la première pierre d’une nouvelle centrale thermique à Balingué-Zone industrielle en Commune II. D’une capacité de 45 mégawatts, la nouvelle centrale thermique va coûter plus de 34 milliards de F CFA.

La construction de la nouvelle centrale thermique s’inscrit dans le cadre de l’augmentation de l’offre d’énergie sur le réseau interconnecté d’Energie du Mali (EDM-SA). Elle vise à améliorer la continuité de service, à réduire les coûts de production et à minimiser les risques de défaillances liées en particulier aux aléas de production et au retard dans la réalisation des projets hydroélectriques et d’interconnexion (Félou, Kénié et interconnexion Côte d’Ivoire/Mali).

D’un coût d’environ 34 milliards de F CFA, le financement de la centrale thermique de Balingué est assuré par la Banque islamique de développement (Bid) à hauteur de 33 milliards de F CFA sous forme de combinaison prêt-leasing et par l’Etat malien pour un milliard de F CFA.

La nouvelle centrale viendra s’ajouter à celle de Sirakoro en cours d’achèvement et les deux devront produire respectivement 45 MW et 56 MW. Ces deux centrales diesel sont conçues pour fonctionner au fuel lourd plus économique que le fuel léger actuellement utilisé par les unités de production d’EDM-SA.

Indiquant que le problème de l’énergie et de l’eau réside dans l’offre et la demande, le président de la République dira qu’ils sont en train de réaliser un projet extrêmement important pour le pays grâce à la BID.

Pour Saïdou Barry, le représentant de la BID, la réalisation de la nouvelle centrale thermique permettra au gouvernement du Mali de sécuriser et d’améliorer l’approvisionnement en eau et électricité.

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Mamadou Igor Diarra, a rappelé la dimension exceptionnelle des chantiers en cours dans le secteur de l’électricité tout en soulignant leurs impacts positifs escomptés à court et moyen terme. Le ministre ajoutera que le secteur de l’énergie électrique du Mali inspire confiance avec un niveau de financement de 224 milliards de F CFA obtenu en deux ans.


Sidiki Doumbia

08 Mai 2009