Partager

Les violences pour du bétail dimanche, entre commerçants et éleveurs peuls sur un marché à la sortie de Bangui, ont fait 22 morts et 52 blessés, selon un nouveau bilan provisoire établi de source hospitalière mardi. « C’est un bilan qui peut encore s’alourdir. Car ces 22 morts et 52 blessés sont des victimes qui ont été acheminées dans les centres de santé« , a indiqué à une source hospitalière. Les affrontements ont eu lieu en raison d’un différend concernant 170 bœufs volés par des « coupeurs de route » il y a une dizaine de jours et récupérés le 5 avril par des groupes d’autodéfense constitués par les éleveurs lésés, selon des sources concordantes. Selon le président de la Croix-Rouge centrafricaine, Antoine Mbao Bogo, « il y a des blessures graves, portées à l’arme blanche ou avec des flèches empoisonnées ». Deux jours après ces affrontements meurtriers, la police et la gendarmerie, qui ont maintenu un dispositif de sécurité tout autour du secteur du marché, procèdent encore au désarmement de commerçants et d’éleveurs. La situation reste très tendue et, dimanche soir, une rumeur infondée faisait état de l’arrivée imminente de nombreux éleveurs peuls venus soutenir leurs proches. (Afp)