Partager


De nos jours, le quartier de Bacodjicoroni ACI est devenu un champ d’expérimentation de certains flics. Ils organisent des rafles dont les cibles sont les propriétaires de moto “Djakarta”.

Ces policiers très zélés ne perdent pas de temps. Ils sortent généralement entre minuit et 2 heures du matin. Gare aux piétons qu’ils rencontrent. Et lorsqu’ils arrêtent un quidam pour faute de pièces d’identité, la 1ère option consiste à faire peur en réclament de l’argent (2 000F, 3 000F ou 5 000F CFA).

Lorsque l’intéressé n’a rien, ils le transportent vers une destination quelconque. Ce qui est grave, c’est que presque toutes les nuits, ces deux policiers organisent des rafles et leurs cibles les motocyclistes qui sont à leur merci, puisque personne ne s’interpose. Ce genre de rafle est-il une nouvelle formule des policiers?

Le moins qu’on puisse dire, c’est que bon nombre de jeunes noctambules de Bacodjicoroni ACI sont sur le qui-vive et n’entendent pas rester passifs. En réalité le zéle de certains porteurs d’uniforme se passe de tout commentaire. Ne doit-on pas revoir les procédures de recrutement dans les corps tels que la police et la gendarmerie?

Ce qui est sûr, c’est que la population de ladite localité n’est pas contente de ces pratiques.

Dado CAMARA

21 Juillet 2008