Partager

La Commune V compte 232 751 électeurs repartis entre 481 bureaux de vote pour 30 centres de vote. Tout s’y est déroulé normalement dans l’ensemble sauf au Groupe scolaire Sacré cœur à Baco-Djicoroni ACI avec ses 23 bureaux de vote où s’est posé un problème d’assesseurs.

L’alerte a été donnée par le jeune Mamadou Diakité assesseur dans le bureau de vote n°19, aux environs de 11 h. Il est venu se plaindre aux observateurs de l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) et de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Selon lui, « les assesseurs des bureaux de vote n°19, 20, 21 et 23 ont été changés à 10 h 45 en violation de la loi électorale qui n’admet aucun changement au-delà de 8h ». Il a dit avoir fait la remarque au président du centre, qui n’aurait pas réagi. M. Diakité a accusé le président du centre d’être au cœur de ce qu’il qualifie de scandale pour avoir, selon lui, mis de côté les assesseurs initialement retenus la veille au profit de nouveaux assesseurs.

Devant le plaignant qui a menacé de pousser l’affaire jusqu’au bout, les deux observateurs ont dit prendre bonne note et ont montré le registre où ils ont marqué l’anomalie qui venait de leur être signalée.

Au constat général, l’affluence n’était pas trop grande dans la matinée dans les différents lieux de vote que nous avons visités comparativement à la même heure du 1er tour du 28 juillet 2013. Difficile de dire si c’est par lassitude ou à cause de la pluie que beaucoup de gens ne sont pas sortis dans la matinée dans ce quartier pour accomplir leur devoir civique ou s’ils préfèrent sortir dans l’après-midi.

Le candidat Soumaïla Cissé de l’URD a voté dans la matinée dans le bureau n°25 du groupe scolaire Mamadou Goundo Simaga de Badalabougou.

Abdrahamane Dicko

Les Échos du 12 Août 2013