Partager

bac.jpgLundi, 4 juin, les épreuves du baccalauréat ont débuté sur toute l’étendue du territoire nationale.

23.188 candidats composent à Bamako dont 11.285 pour la rive droite et 11.903 pour la rive gauche. Chaque rive compte 18 centres d’examen.

C’est ainsi que dans le but de constater le démarrage effectif des épreuves, le ministre de la Culture, Cheick Oumar Sissoko, assurant l’intérim de son homologue de l’Éducation nationale, à la tête d’une délégation comprenant le gouverneur du district, Ibrahim Féfé Koné et plusieurs responsables du département de l’Éducation, s’est rendu dans certains centres d’examens du district de Bamako.

La délégation a débuté sa visite par le lycée privé Lahaou Touré de Quinzambougou sur la rive gauche, où composaient environ 900 candidats de la série SH répartis entre 39 salles de 34 candidats chacune.

Ici, la délégation a visité les salles n° 104 et 110, où le ministre s’est adressé aux candidats, en leur disant que : « Nous respectons une tradition. Nous sommes venus vous apporter le soutien et l’encouragement du gouvernement. Vous êtes des responsables de demain. Ayez confiance en vous-même. Bonne chance !« .

bac2.jpgAssurance a été donnée par le président du centre Sokona Sidi Bekaye, que les épreuves avaient effectivement démarré à 8 heures avec celle de philosophie et qu’aucun problème majeur n’était à signaler.

Toujours sur la rive gauche, le ministre et sa délégation se sont rendus au lycée Ba Aminata Diallo où également composent 900 candidats de la série SE répartis entre 30 salles de classes.

Ici, la délégation a visité les salles n° 3 et 4. Les candidats ont débuté les épreuves avec les mathématiques dont la durée était de quatre heures.

Après la rive gauche, la délégation s’est rendue sur la rive droite, où sa visite a commencé par le lycée Kankou Moussa où 1020 autres candidats de la même série, répartis entre 34 salles composent.

Ici, le ministre s’est rendu dans les salles n° 1 et 18. Les épreuves ont démarré ici à l’heure et en toute quiétude.

Par finir, la délégation a visité le lycée Mohamed Zouboye Fall, toujours sur la rive droite, où composent 300 candidats de la série LL répartis entre 12 salles.

Dans ce centre, les épreuves ont débuté avec l’anglais.

Assurance a été donnée par la directrice de l’Académie de la rive droite Mme Togola Diama Cissouma, que tout se passait bien dans les centres de sa rive.

Quant au ministre Cheick Oumar Sissoko, tout en saluant la bonne organisation et la sécurité entourant le déroulement de l’examen, il a également apprécié la répartition des candidats qui sont de 25 à 35 par salle.

05 juin 2007.