Partager

La société minière B2Gold offre 10 bourses à des étudiants maliens. Une initiative qui entre dans le cadre de la responsabilité sociale de l’entreprise.

La cérémonie de remise officielle des 10 bourses aux étudiants a eu lieu ce jeudi 25 octobre 2018 à l’hôtel Sheraton de Bamako sous le haut parrainage du ministre des Mines et du Pétrole, Lelenta Awa Baba Ba, et du directeur pays de B2Gold, Mohamed Diarra.

Selon le ministre, le secteur minier est stratégique au Mali mais manque de ressources humaines qualifiées, ce qui empêche les sociétés minières à recruter du personnel local dans des postes de responsabilité. ET d’ajouter que ce don de bourses répond au besoin le plus pressant du secteur minier.

Pour sa part, Mohamed Diarra a déclaré que ce projet d’assistance à l’éducation supérieure au Mali se chiffre à 387 millions de F CFA sur une période de 7 ans. Revenant sur les critères de sélection de la bourse, il fera remarquer que c’est sur le tri de 1959 candidatures sur 28 917 candidats admis au baccalauréat de l’an passé que 10 étudiants ont été retenus. Pour la sélection, un comité composé des autorités administratives de Kéniéba, des administrateurs scolaires et des services techniques qui ont retenu les candidatures de 10 étudiants composés de 5 filles et de 5 garçons.
Parmi les 10 étudiants, dira M. Diarra, 4 étudiants sont originaires du cercle de Kéniéba, zone d’implantation de la mine d’or de Fekola, exploitée par la société minière de B2Gold. Suivant les explications de Mohamed Diarra, l’idée est de promouvoir l’enseignement supérieur en vue de rompre le cercle vicieux de la pauvreté par l’outil de la connaissance.

Des chiffres qui confortent B2Gold
« La société minière fondée en 2007, dispose de 5 mines d’exploitation à travers le monde notamment au Nicaragua, Namibie, le Mali et les philippines. Elle a son siège au Vancouver à Canada. Et aussi la société B2Gold dispose de plusieurs projets d’exploration et de développement dans divers pays dont la Finlande, Burkina Faso et la Colombie. La mine de Fekola a atteint sa production commerciale le 30 novembre 2017. Elle prévoit une production annuelle de 400 000 onces soit 12 tonnes. La production aurifère consolidée du groupe B2Gold devrait se situer entre 925 000 et 975 000 onces, soit environ 31 tonnes d’or. La responsabilité sociale des entreprises est la partie intégrante de leurs activités », précise le directeur de pays de B2Gold. Mohamed Diarra a rappelé que le programme d’assistance à l’éducation illustre la volonté et les engagements de B2Gold à soutenir le développement communautaire dans sa zone d’intervention.

 » Depuis l’arrivée de B2Gold dans la zone minière de Fekola, elle a doté les communautés de Moussala et de Médinandi de tracteurs agricoles, de périmètres maraîcher grillagés avec un réseau d’irrigation RTS (Rampe à Tuyaux Souple) pour les groupements féminins des communautés de Fadougou et Tintiba », a-t-il affirmé.
Elle a contribué à la mise en place aussi d’un projet de formation professionnelle et de développement de l’entreprenariat économique social. Ce projet qui se nomme Adéquation Formation-Emploi dans le cercle de Kéniéba « AFECK », a permis la formation de 400 personnes dans les domaines de la maçonnerie, de la soudure, de l’électricité et de la menuiserie métallique. Ce programme a aussi permis de former 100 personnes en entreprenariat et à la création de sept coopératives agricoles dont 3 exclusivement féminines. Au village de Fadougou, impacté par les activités de la mine, la construction d’un nouveau village a commencé avec toutes les commodités d’une ville urbaine, a informé M. Diarra. Il abritera 663 logements dotés de panneaux solaires, d’une mosquée, d’une école, d’un centre de santé communautaire et d’une maternité et la fin des travaux est prévu au premier trimestre 2019. Le coût total de l’investissement est de 11 milliards de FCFA.

Moribafing Camara
Le 29 Octobre 2018