Partager

En ce moment, tout va très mal à la B.C.S. Depuis plus d’une semaine, en effet, c’est la révolte dans le rang des agents du service Crédit, contre la nouvelle Directrice de la banque. Ces derniers, appuyés par le syndicat, ont décidé, depuis le jeudi dernier, de mettre fin à toute activité. Ce qui aujourd’hui n’est pas sans conséquences pour les clients de ladite banque.

Selon nos sources, cette situation préjudiciable à la banque est surtout due au comportement de la nouvelle directrice qui, de nos jours, serait mal appreciée par tous ses collaborateurs. La situation est d’autant plus grâve que les parties se regardent aujourd’hui en chiens de faïences. mais comment en est on arrivé là?

Tout a commencé avec l’arrivée de la nouvelle directrice à la tête de cette institution bancaire.

Depuis sa nomination, elle ne cesse de montrer chaque jour un autre visage aux agents du service Crédit qui seraient devenus, pour elle, des “bêtes noires qu’il faut abattre à tout prix“. Du coup, des sanctions ont commencé à tomber sur la tête de certains d’entre eux : certains sont punis, tanndis que d’autres sont menacés de radiation.

Par la suite, une véritable peur s’est instauré au sein des différents cadres dont les avis ne sont pas respectés par la puissante “dame de fer”. Plus grave, au lieu d’ouvrer à instaurer une relation de bonne collaboration entre tous les agents, la bonne dame préfère plutôt appliquer la politique du diviser pour régner.

Tout cela, avec la bénédiction du Directeur Général qui se trouve être principal complice de la situation, selon certains agents. Car c’est surtout à lui que la directrice doit sa nomination qui remonte il y a quatre mois.

Des clients pénalisés

Dans cette situation de conflit larvé, c’est surtout les clients de cette banque qui sont aujourd’hui pénalisés. Car presque toute la journée d’avant-hier, aucune opération n’a pu être effectuée dans cette banque, à cause de la décision prise par le personnel d’arrêter tout travail.

Aussi, dans les coulisses de cette banque, le nom de la directrice est sur toutes les lèvres à cause de ce comportement. “Elle n’est pas digne d’un chef ”, ont fustigé ceratins agents.

Avec la fermeture du service Crédit, justifiée par l’arrêt de travail du personnel, les clients ne cessent de s’interroger sur l’avenir de la banque, avec la présence de la directrice de nos jours mal portée dans le coeur des travailleurs. C’est pourquoi dans cette banque, la directrice serait mal vue par l’ensemble des travailleurs.

Ainsi, le syndicat, qui n’entend pas laisser perdurer cette situation, promet de prendre toutes ses responsabilités pour une solution définitive du problème posé.

Pendant combien de temps cette situation va-t-elle durer au sein de cette banque qui a, pourtant commencé à faire ses preuves sur le plan du service de ses usagers? La directrice coupable de la situation actuelle est-elle consciente des conséquences des actes qu’elle est en train de poser?


Laya DIARRA

04 Juin 2008