Partager

Amadou Goïta vient de connaitre l’un des moments les plus importants de sa carrière politique. En effet, le porte-parole du FDR a procédé, samedi 25 mai 2013, à la Maison des Ainés de Bamako, au lancement de son parti politique dénommé Parti Socialiste ‘’Yéleen Kura’’. C’est devant des militants et sympathisants du parti, fortement mobilisés, qu’il en a annoncé la ligne politique.

Il faut dire qu’à travers le lancement de cette nouvelle formation politique, Amadou Goïta donne un signal fort, synonyme de la consommation de son divorce avec l’Umam de Jeamille Bittar.
C’est dans un esprit de retrouvailles, d’unité et de fraternité que le Docteur Madou Diallo, Président des jeunes de l’URD, a parlé au nom de l’ensemble des partis politiques présents à cette rencontre. A en croire ces propos, le Front uni pour la sauvegarde de la République (FDR) a été une occasion pour tous les membres de ce regroupement de reconnaître le mérite et la confiance d’Amadou Goïta. Ses actes posés à travers le passé, selon Madou Diallo, sont à l’image d’un patriote qui reste digne de la trajectoire de la démocratie de notre pays dans un environnement marqué par des fresques du chaos : coups de force politiques, crispations identitaires, confiscation des libertés. « Nous avons partagé des moments difficiles. Et maintenant, qu’est ce qui nous empêche de partager les moments de joie. Le combat politique est un combat noble. Car, il n’est pas donné la chance à tous d’être dans ce lot. Aussi, les patriotes finissent toujours par se retrouver», a martelé Dr Diallo

Dans le même ordre d’idée, Mme Diarra Founé Sanogo, présidente des femmes du Parti Socialiste Yéleen Kura, estime qu’il faut définitivement tourner le dos à une pratique qui a consisté pendant vingt ans à acheter la paix. « Il est temps que les concepts changent. Ce pays a besoin d’hommes intègres et dignes de confiance. Pendant une année, nous avons mené ensemble le même combat au FDR. Le Président Amadou Goïta a toutes les qualités requises pour conduire ce parti. » a laissé entendre la Présidente des femmes du Parti Socialiste Yéleen Kura.
A son tour, le Président du parti, Amadou Goïta, a d’abord indiqué que le P.S Yéleen Kura est le fruit de longues et difficiles luttes, le fruit de longues nuits et de longs jours de labeur, de don de soi, de la conviction en un Mali d’avenir.

‘’Yéleen Kura’’, selon lui, c’est «l’esprit d’une jeunesse saine et engagée, d’une jeunesse responsable, qui veille comme une sentinelle infaillible à la sauvegarde des acquis de notre démocratie». Ce n’est pas un fait du hasard ou une circonstance passagère de l’histoire. Car, soutient-il, c’est l’aboutissement d’un travail réfléchi et responsable par des gens qui savent d’où ils viennent et où ils vont. « Notre organisation est constituée de militants aguerris, qui ont de tout temps opté pour la dignité et la constance en politique». Et le président du P. S ‘’Yéleen Kura’’ de saluer la beauté des «retrouvailles de patriotes ayant fait le serment, devant leurs compatriotes aux cœurs emplis d’espoir, de s’employer à réaliser les rêves pluriels». De son avis, ce qui est déterminant pendant les élections et qui compte aux yeux des Maliens, ce ne sont pas les billets de banque ou autres parades de campagne, mais plutôt la vérité, l’espoir que nous porterons, individu par individu, famille par famille, pays par pays, à l’oreille et au cœur des Maliens. « Véridiques doivent être les élans dans la marche collective vers le Mali de demain», a estimé le président Amadou Goïta.

Au sujet de la participation du parti à l’élection présidentielle de juillet 2013, le Président du P.S. ‘’Yéleen Kura’’ dira que «le parti ne présentera pas de candidat pour l’élection présidentielle de juillet 2013» mais soutiendra un candidat à la future élection présidentielle selon les critères d’appartenance au Front uni pour la sauvegarde de la République (FDR), de sens élevé du patriotisme, d’incarnation des vertus de probité et d’intégrité morale, de disposition d’un projet de société à la hauteur des défis que doit relever le peuple malien, d’expérience et expertise avérées dans la gestion de l’Etat».
Pour terminer, le leader du Parti Socialiste a rappelé « la grandeur » du Président déchu, Amadou Toumani Touré.

Ibrahim M.GUEYE

Le Prétoire du 27 Mai 2013