Partager

Le bureau de la Convergence pour le développement du Mali (Codem) de la Commune IV a fait, samedi, don d’un important lot de fournitures scolaires aux élèves indigents de différentes écoles de la Commune IV. La cérémonie de remise a eu lieu dans les locaux du Collège Abdoul Karim Konaté de Lafiabougou en présence de plusieurs hauts cadres du parti.

Composés essentiellement de cahiers, de bics, de crayons, de gommes, les matériels ont coûté plus de 1,5 million de F CFA. Ils ont été remis à plus de 100 jeunes des 1er et 2e cycles dont les parents n’ont pu leur acheter des fournitures scolaires .

Ibrehima Sissoko, 2e secrétaire général du bureau national de la Codem, dira que « la sélection des élèves indigents a été faite dans les quartiers par nos militants de base. Vous ne verrez aucun enfant nanti parmi les bénéficiaires des fournitures ».

« Mon père a pu m’acheter seulement deux cahiers. Je ne savais pas quoi faire. Les cahiers et les bics que je viens de recevoir vont compléter mes effets » , a expliqué Mamadou Sinayogo, un élève de la 9e année.

Pour Seydou G. Traoré, le directeur de l’école de Taliko, « mon souhait est que cette action de la Codem soit pérennisée. Beaucoup d’élèves indigents de mon école ont reçu ce matin des effets scolaires complets. Ça les soutiendra beaucoup. Je connais Taliko. C’est un quartier pauvre. Souvent, on a assez de problèmes à l’ouverture avec des élèves qui n’ont pas de fournitures. Nous sommes souvent obligés d’acheter des cahiers pour certaines élèves. Si la Codem a eu cette bonne initiative, cela nous aidera dans nos travaux ».

Mohamed Kéita, le vice-président du bureau de coordination Codem de la Commune IV, l’initiateur de cette action, a fait savoir que l’action concernera toute la Commune IV. Selon Mamadou Coulibaly, le président du bureau de coordination Codem, avec cet appui aux indigents, son parti entend lutter contre l’analphabétisme.

Créée en mai 2008, la Codem annonce un accompagnement du programme de développement des plus hautes autorités de la République face aux défis majeurs de l’heure : vie chère, crises scolaire, identitaire et sécuritaire. Elle s’engage à apporter sa contribution afin de mieux orienter et consolider les grands chantiers de développement.

La nouvelle formation politique Codem se présente comme une organisation politique à vocation africaine qui vise la construction au Mali d’un Etat républicain et démocratique ouvert à une économie de marché à visage humain. Mamadou Coulibaly expliquera que le parti se porte très bien en Commune IV .


Sidiki Doumbia

13 Octobre 2008