Partager

Comme plusieurs départements, le ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, a abrité dans sa salle de réunion l’atelier, de restitution des résultats des audits organisationnels de ses services centraux.

La cérémonie d’ouverture était co-présidée hier 31 juillet 2008 par le ministre du Travail, de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat, M. Abdoul Wahab Berthé et son homologue des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique Pr. Amadou Touré, accompagné par les membres de son Cabinet.

Les Directeurs des services centraux concernés par ces audits organisationnels étaient tous présents. Il s’agit de la Direction Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, de la Direction Nationale de l’Enseignement Secondaire, Général, de la Direction Nationale de l’Enseignement Technique et Professionnel et enfin du Centre National des Examens et Concours de l’Education.

L’Objectif de l’atelier

L’ouverture de cette rencontre a permis aux deux ministres de récapituler l’objectif des audits organisationnels des structures de l’Etat. Il s’agit, à travers le Programme de Développement Institutionnel (PDI) de réforme en profondeur l’administration malienne dont l’une des six composantes est la réorganisation de l’Etat central.

Ce programme vise à analyser l’organisation actuelle des structures et de proposer à partir du diagnostic une réorganisation qui tiendrait compte des différentes mutations institutionnelles. Le but principal est de rendre les structures publiques plus performantes, viables, stables et répondant aux besoins des usagers.

Selon le ministre Amadou Touré, l’objectif de cette rencontre est de présenter les résultats de l’audit des services centraux de son département ministériel. Il s’agira pour les Directeurs Nationaux et les responsables des services indiqués, de faire des observations sur ces résultats et de les approprier. Cet exercice est d’une importance capitale, a indiqué le ministre Touré.


Les attentes

Quant à son homologue du Travail, de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat, département chargé à travers le Commissariat au Développement Institutionnel (CDI), de la mise en place du PDI, les conclusions de cette assise permettront à chacune de définir leurs missions. C’est-à-dire les quatre services concernés par cet audit seront beaucoup imprégnés des missions dévolues aux structures centrales, aux structures privées.

A travers ces résultats, les structures définissent et proposent des réorganisations à celles qui en ont plus besoin. Il n’a pas manqué d’attirer leur attention qu’il n’y aurait pas de réforme approfondie de l’administration sans l’implication
personnelle des acteurs et des intéressés de cette réforme.

Les participants comme vous y êtes, sont les premiers à s’imprégner de cet audit organisationnel des services centraux et déconcentrés pour que le renouveau de l’action publique soit une réalité.

Un processus de réforme des services publics impulsé par le président de la République Amadou Toumani Touré et qui vise de réaliser notamment le désengagement de l’Etat des secteurs de production, de commercialisation et de services à caractère privé, la déconcentration comme approche de gouvernance, plaçant les collectivités territoriales au centre du développement local. La décentralisation des services comme dispositif institutionnel d’accompagnement de la décentralisation.


Hady BARRY

04 Aout 2008