Partager

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a successivement reçu, hier en audience au palais de Koulouba, Mouhamed El Moctar et Amadou Dème, deux ambassadeurs du Mali accrédités, respectivement auprès de la République du Sénégal et du Qatar.

Avant de regagner  leurs postes, les  deux diplomates  étaient venus s’enquérir  des orientations et des instructions du  chef de l’Etat en vue de renforcer davantage les liens d’amitié et de coopération qui existent entre le Mali et les deux pays.

A sa sortie d’audience, Mouhamed El Moctar a dit que l’objectif de la rencontre était de définir le cadre de l’évolution de  l’exercice de sa fonction. Et d’ajouter qu’il a besoin de conseils et des instructions pour mener à bien sa mission. Le Sénégal, a-t-il souligné, est très important aujourd’hui pour le Mali. «C’est notre port principal», a rappelé l’ambassadeur, ajoutant qu’il y a des actions quotidiennes à mener avec ce pays en termes de transport et de commerce. Après la levée de la double sanction de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) et de l’Union économique et monétaire des états de l’Afrique (Uemoa) le 3 juillet dernier, la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) a séjourné à Dakar pour relancer le trafic des marchandises entre nos deux pays. C’est fort de cette réalité que le représentant du Mali au Sénégal s’est réjoui de cette reprise. «C’est à nous de consolider et d’améliorer la situation», a fait savoir  Mouhamed El Moctar, ajoutant que tout est prioritaire pour notre pays.


Pour sa part, Amadou Dème a affirmé qu’il était venu voir le chef de l’Etat pour avoir les dernières instructions et orientations, avant son départ au Qatar. L’émirat est un pays important du point de vue des relations internationales, a dit le diplomate, poursuivant que c’est un centre névralgique. Amadou Dème a aussi rappelé que le Qatar est un grand ami du Mali. Dans un passé récent, le ballet diplomatique a été très intense entre nos deux pays avec la visite du Premier ministre Choguel  Kokalla Maïga. Le diplomate a indiqué que le  Qatar a ouvert un certain nombre de chantiers de coopération. A ce propos, il a révélé que le président de la Transition lui a expressément demandé d’aller  voir  pour que  ces chantiers puissent aboutir.


Au cours de cette audience, l’accent a été mis sur  les mesures à prendre pour faciliter le travail de la diaspora malienne vivant au Qatar. «C’est un problème qui lui (le président Assimi Goïta, ndlr) tient particulièrement à cœur», a souligné Amadou Dème à la presse. «Le  Qatar, c’est le pays le plus riche du monde en matière de gaz et quand  nous parlons de gaz nous parlons d’énergie». Aucun pays ne peut faire quelque chose en termes de développement sans énergie, conclura le nouvel ambassadeur du Mali au Qatar.

SOURCE : ESSOR