Partager

L’avocat équato-guinéen Fabian Nsué, proche de l’opposition et incarcéré pendant neuf jours à la prison de Black Beach à Malabo sans pouvoir donner de nouvelles, nous a assuré lundi ne faire l’objet d’aucune procédure judiciaire. Me Nsué avait disparu le 22 octobre en allant à la prison de Black beach pour rendre visite à un client. Sa voiture était garée près de l’établissement pénitentiaire. Des organisations non gouvernementales aux États-Unis s’étaient émues du sort de l’avocat. Fabian Nsué a précisé que son client, Agustin Esono Nzogo Nsang, directeur d’école et opposant, était « accusé sans preuve d’un plan pour placer (l’opposant en exil) Faustino Ondo Ebang au pouvoir ». « C’est faux », a-t-il ajouté.Daniel Dario Martinez Ayecaba – président de l’un des deux principaux partis d’opposition, l’Union populaire – avait évoqué une affaire « politique », soulignant que Agustin Esono, neveu d’un opposant célèbre mort en détention, avait des « liens » avec le responsable de l’organisation Transparency International en France, Daniel Lebègue. Cette organisation de lutte contre la corruption est à l’origine de l’affaire des « biens mal acquis », dans laquelle des juges français ont lancé un mandat d’arrêt contre le fils du président équato-guinéen Teodoro Obiang, Teodorin Obiang. La justice équato-guinéenne a elle-même lancé un mandat d’arrêt contre M. Lebègue. AFP.