Partager

L’effondrement d’un centre commercial de six étages a fait au moins trois morts, mercredi à Accra, et une cinquantaine d’employés pourraient encore être coincés sous les décombres, selon la police. Le président ghanéen John Dramani Mahama a suspendu sa campagne électorale. Il a dit prier pour les victimes du drame. Des gens qui affluaient sur les lieux tentaient de joindre par téléphone les membres de leur famille qui pouvaient être pris au piège des décombres. Les secouristes déblayaient les ruines et fournissaient des masques à oxygène aux victimes. « Mon fils! Mon fils va mourir! Allez le chercher pour moi! C’est mon seul fils », criait une dame sur place. Un homme dont le frère était emmené en brancard vers une ambulance criait à son tour: « Il ne peut plus bouger ». Le correspondant de l’AFP a vu quatre personnes sortir vivantes des décombres. Les raisons de la catastrophe n’étaient pas connues et la police était à la recherche d’indices. « Mes prières sont avec les travailleurs, les clients et les autres personnes prises dans les décombres de l’immeuble Achimota Melcom qui s’est effondré », a déclaré le président Mahama dans un communiqué, via son compte Twitter. Un peu plus tard, il a fait savoir toujours via Twitter qu’il suspendait sa campagne, en vue du scrutin du 7 décembre prochain. Le Ghana qui compte 20 millions d’habitants est un gros producteur de cacao et d’or et a commencé à produire du pétrole en 2010. Le pays est vu comme un exemple de stabilité en Afrique de l’Ouest. AFP