Partager

Au moins 41 personnes ont été tuées dans l’accident d’un car qui a quitté la route aux premières heures de jeudi, à environ 150 km à l’ouest de Nairobi, ont annoncé la police et la Croix-Rouge kényanes. Un haut responsable de la police routière, Samuel Kimaru nous a indiqué ne pas pouvoir comptabiliser précisément le nombre de blessés, certains ayant été emmenés à l’hôpital par des automobilistes charitables et n’ayant pas été immédiatement comptabilisés.
La police cherche à savoir si le chauffeur a survécu ou non à l’accident, a-t-il ajouté. Selon la Croix-Rouge kényane, l’accident s’est produit peu avant 02H30 locales à une quinzaine de kilomètres de la ville de Narok. L’organisation indique sur son site internet avoir pris en charge 27 blessés (bien 27) souffrant de blessures multiples. Plus de 3.000 personnes sont tuées chaque années sur les routes kényanes, la presse locale qualifiant régulièrement la situation de « carnage ». Nombre d’accidents sont attribués à l’imprudence des conducteurs, notamment des véhicules de transports publics qui roulent à des vitesses excessives et surchargés par souci de rentabilité. Le mauvais état des véhicules et la corruption des forces de police sont également pointées du doigt. Le Kenya a durci fin 2012 sa législation routière, sans résultats apparents sur les statistiques des accidents. AFP.