Partager

Les forces terrestres israéliennes se tenaient prêtes mardi pour intervenir à Gaza, où les attaques aériennes visant à mettre au pas le Hamas ont fait au moins 360 morts depuis samedi. Depuis le début de l’offensive samedi, Israël a frappé la essentiellement par les airs et épisodiquement par la mer, tout en agitant la menace d’opérations terrestres. Les raids aériens se sont poursuivis dans la nuit et mardi matin. Deux sœurs, âgées de 4 et 11 ans, ont été tuées dans le dernier raid en date, mardi matin, qui a visé une charrette tirée par un âne à Beit Hanoun, selon des sources médicales. Au moins 360 Palestiniens, en majorité des membres du Hamas, ont été tués et quelque 1.700 autres blessés dans les attaques israéliennes depuis samedi, selon le chef des services d’urgence à Gaza. Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a pour sa part affirmé que les opération en cours étaient « la première phase parmi plusieurs autres déjà approuvées par le cabinet de sécurité« . La secrétaire d’Etat américaine a discuté avec le secrétaire général de l’ONU et des dirigeants du monde pour tenter de restaurer un cessez-le feu. (Afp)