Partager

Au moins 30 personnes ont été tuées dans des attaques menées contre des villages d’éleveurs peuls dans l’Etat d’Adamawa, dans le nord-est du Nigeria, a annoncé à l’AFP mercredi la police. Des agriculteurs de l’ethnie chrétienne Bachama ont attaqué lundi quatre villages d’éleveurs peuls musulmans dans la région de Numan, tuant principalement des femmes et des enfants, a déclaré le porte-parole de la police de l’Adamawa, Othman Abubakar. D’autres responsables locaux ont fait état de bilans bien plus lourds, atteignant la soixantaine de victimes. « Nous avons jusqu’ici récupéré 30 corps dans les villages touchés, mais le bilan n’est pas définitif, les équipes de secours continuent de fouiller la brousse environnante à la recherche de corps », a expliqué M. Abubakar. « Le vice-gouverneur s’est rendu dans les villages et une enquête a été ouverte pour comprendre les motifs de l’attaque et traduire les responsables en justice », a-t-il ajouté. Une milice Bachama a attaqué les villages voisins de Kikan, Kodomun, Shafaran et Ketowal lundi vers 13h00 (12H00 GMT), incendiant de nombreuses habitations et « tuant des femmes et des enfants », a confirmé le patron du syndicat des éleveurs de l’Adamawa, Mafindi Danburam. Mais des leaders de la communauté peule ont fait état de bilans bien plus lourds. « Selon nos estimations, plus de 60 femmes et enfants ont été massacrés au cours de l’attaque, certains d’entre eux ont été poursuivis et tués dans la brousse alors qu’ils tentaient de fuir », a affirmé M. Danburam.AFP