Partager

Les autorités ougandaises ont affirmé jeudi avoir arrêté tous les responsables des attentats meurtriers de Kampala, exhibant à la presse les quatre suspects, dont l’un a expliqué avoir agi par « haine » des Américains.Le 11 juillet, 2 attentats suicide avaient visé dans la capitale ougandaise un restaurant éthiopien et le bar d’un club de rugby qui retransmettaient la finale de la Coupe du monde de football, tuant 76 personnes. »Nous avions promis au public de pourchasser les coupables (…), nous avons tenu notre promesse. Nous avons appréhendé tous les responsables qui ont planifié et exécuté ces lâches attaques », a affirmé le général James Mugira, chef des renseignements militaires ougandais.
Quatre hommes, tous de nationalité ougandaise, ont été présentés aux journalistes.« J’ai rejoint les shebab en 2009 », a raconté Issa Ahmed Ruyima, 33 ans, présenté comme le « chef du groupe », qui affirme aujourd’hui regretter « la perte de vies innocentes ».A la tête de cette « première et unique cellule shebab infiltrée » en Ouganda, il explique avoir agi « par haine des Américains, responsables de toutes les souffrances des musulmans dans le monde ». « J’ai été manipulé dans cette affaire », a assuré un autre suspect, Idris Nsubuga, qui révélé que les deux kamikazes étaient de nationalité somalienne et kényane.AFP.