Partager

Notre confrère et directeur de publication du quotidien « L’Indépendant » a été arrêté hier après-midi par des éléments de la sécurité d’Etat à son siège à Hamdallaye ACI. En l’embarquant, les barbouzes ont affirmé que « c’est le président qui a besoin de lui ». Cette interpellation qui est sans nul doute une tentative de musellement de notre confrère qui a refusé de faire allégeance à la junte, intervient 5 petits jours après celle d’un autre patron de presse.

En effet, notre confrère et directeur de publication du Bi-hebdomadaire le Prétoire, Birama Fall, a lui aussi été interpellé samedi par les services de sécurité d’Etat et retenu pendant plusieurs heures pour avoir reçu des informations sur un prétendu charnier dans les environs de Kati.

Ces accusations font suite aux écoutes des communications téléphoniques de Birama Fall qui a confirmé avoir eu lesdites informations, mais s’est volontairement abstenu de les publier pour n’avoir pas pu « les vérifier ». Il a été interrogé aussi sur ses écrits contre l’ex- junte dont les enquêteurs ont évoqué la sensibilité de la période.

On assiste donc à une chasse aux journalistes hostiles à la junte. Quant au Directeur de Publication du quotidien l’Indépendant, il aura été détenu quelques heures durant avant d’être relâché dans la soirée. Mais jusque-là on ignore le mobile de son arrestation. De toutes les façons, il s’agit là d’une autre tentative de musellement ou d’une atteinte à la liberté de la presse par la junte.

La Rédaction

17 Mai 2012