Partager

Après l’attaque, les opérations de ratissage étaient en cours

La dynamique offensive des Forces armées maliennes (FAMa) laisse de moins en moins de chance aux Groupes armés terroristes (GAT) «désormais fébriles et en débandade» sur plusieurs parties du Centre et du Nord du pays. Cette prouesse des soldats maliens a permis une fois de plus la neutralisation hier de neuf terroristes au cours d’une riposte sanglante à une attaque lâche qui a ciblé des troupes de l’armée malienne basées à N’Tahaka dans la Région de Gao.

Ainsi, dans un communiqué, l’État-major général des armées porte à la connaissance de l’opinion que «les FAMa ont à nouveau repoussé très tôt le lundi 7 mars 2022, une attaque des GAT sur les troupes basées à N’Tahaka dans la Région de Gao».

Cette riposte aéroterrestre a fait un bilan provisoire de neuf morts côté assaillants. Côté FAMa, la perte de deux soldats et deux blessés légers sont à déplorer. La source militaire assure que les Forces maliennes poursuivent la fouille dans tout le secteur et continuent de chercher la provenance de ces terroristes dans la zone.
Dans la même journée du lundi, deux soldats de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nationsunies pour la stabilisation au Mali (Minusma) ont trouvé la mort suite à l’explosion d’un engin explosif improvisé au passage de leur convoi.

L’information a été donnée par la Minusma dans un communiqué publié sur son site web. «Ce matin, un convoi logistique de la Minusma, qui se rendait à Tombouctou, a heurté un engin explosif improvisé au nord de Mopti. Selon un premier bilan, l’explosion a causé la mort de deux casques bleus, et blessé quatre autres», explique le document.

En réaction, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et chef de la Minusma, El-Ghassim Wane condamne vigoureusement cette attaque.  Saisissant l’occasion, le diplomate onusien rappelle que «les attaques visant des soldats de la paix des Nations unies peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international».

Le patron de la Minusma invite les autorités maliennes à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de ces attaques afin qu’ils puissent être rapidement amenés devant la justice.  Il souligne que cette nouvelle attaque, tout comme les autres qui l’ont précédé, rappellent à nouveau l’impérieuse nécessité d’efforts encore plus soutenus pour stabiliser le Centre du Mali.

Source: L’Essor