Partager

Sur un site très utilisé par les rebelles, un monsieur, Akli Iknan, se vantait d’être l’auteur des dernières attaques, en laissant son contact téléphonique pour les jeunes touareg qui veulent rallier sa cause. Nous avons une réponse.

« Akli Iknan, tu te vantes d’avoir commis cette forfaiture et tu pousses ton arrogance jusqu’à prétendre agir pour le compte de notre communauté et nous lancer des appels pour te rallier. Sache que la suite des événements nous a permis de comprendre que tu n’as été qu’un pion, un guide, instrumentalisé par nos ennemis.

Ceci se comprend, car ce zèle, si nouveau chez toi, prouve à suffisance que tu agis désormais sous pression et en l’absence de tout repère, au point de te mettre dangereusement en marge des tiens.

Si tu es vraiment toi-même, l’enfant de notre communauté, nous les jeunes de Samit, de Teskawat, d’Ahina, de Takabart, d’Iminas, Ademamel, Tessit, d’Agoufa, Inbassotane, Egucf Narodj, Seréré, Tin Essamed, Ekia, Tondi Karèye, Sobori, Intarkad, Doro, Marsi, Sehene, Tidarmène, etc. t’engageons à réviser ta position.

Nous te rappelons que notre communauté et sa jeunesse en première ligne restent soudées et cohérentes pour soutenir fermement la position de nos responsables, cadres politiques, administratifs et militaires dans la droite ligne des intérêts de la nation malienne.

Nous attirons ton attention sur le fait que tu t’es mis dangereusement en marge des tiens. Si tu cherches à nuire à ta communauté et à ses responsables en ralliant l’ennemi, sache que tu perds ton temps et que tes efforts seront vains. La communauté imghad est ancrée dans la société malienne et elle y restera.

Aussi, nous t’invitons à revoir, sans tarder, ta position et rentrer dans le rang car tu es devenu la risée de tous. C’est seulement dans cette voie que tu pourras défendre les intérêts des tiens.

Sois certain que les appels que tu nous adresses n’auront aucun écho, car la logique de ceux qui t’utilisent est trop grossière pour passer inaperçue.
La Jeunesse imghad a des responsables dans lesquels elle se reconnaît et dont elle est fière.

Si par bonheur, il t’arrivait de prendre connaissance de ce papier – ce dont nous doutons car « le Parisien » ne se donnera pas la peine de te le communiquer – son intérêt n’y étant pas – réfléchis-y bien et fais-toi à l’idée que les Imghad ne marcheront pas dans cette aventure insensée, ni pour toi, ni pour personne.

Les Imghad heureusement n’ont pas comme toi la mémoire courte et ils savent tirer des leçons des expériences vécues.

Quant à toi, quel est le sens de ton combat ? Sont-ce tes intérêts personnels ? Le développement du Nord Mali ? C’est vraiment le dernier de tes soucis, pour qui te connaît ! Notre développement, le nôtre, celui dont nous avons vraiment besoin et qui nous a permis de vivre en bonne intelligence avec les autres, c’est la paix ».


Pour la Jeunesse imghad

Ahmadou Dadi

19 Mai 2008