Partager

A l’instar de certains pays de la sous-région, une deuxième chaîne de télévision publique est en gestation au Mali. Le Président de la République, Amadou Toumani Touré l’a annoncé, le samedi 3 mai, à l’occasion de l’inauguration de la station régionale FM de l’ORTM de Koulikoro.
Financée sur le budget national à hauteur de 745 millions de Fcfa, cette nouvelle station renferme les dernières innovations technologiques en matière de radiodiffusion, car, dira le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, elle est entièrement numérisée. Elle sera pilotée par Mamadou Niaman Diarra de la section animation rurale de l’ORTM.

Après Kayes en 1991, Mopti en 1992, Sikasso et Ségou en 1998, Koulikoro, la deuxième capitale régionale du Mali, a désormais sa propre station FM – ORTM. C’est le Président de la République, Amadou Toumani Touré, qui a procédé, le samedi 3 mai, à l’inauguration de cette station FM. La date du 3 mai n’est pas fortuite puisqu’elle symbolise la journée internationale de la liberté de presse.

Comme il fallait s’y attendre, cette inauguration a mobilisé beaucoup de monde, venu de différents coins de la deuxième région. Ils étaient très nombreux pour accueillir le Président Amadou Toumani Touré et la délégation qui l’accompagnait.

Plusieurs membres du gouvernement, à commencer par le ministre en charge de la Communication et des Nouvelles Technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo et ceux de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Maïga Sina Demba, du Logement, des Affaires Foncières et de l’Urbanisme, Mme Gakou Salimata Fofana, du Travail, de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat, Abdoul Wahab Berthé et de l’Environnément et de l’Assainissément, Agathan Ag Alassane, étaient là. Tout le personnel de l’ORTM était également mobilisé pour la circonstance.

Situé sur la colline du Plateau III et contigu au Lycée Dioba Diarra, le site de la station régionale de Koulikoro possède une superficie de cinq hectares. C’est un certain jeudi 5 octobre 2006 que la pose de la première pierre a eu lieu tandis que ladite station a été provisoirement réceptionnée le 23 septembre 2007.

Bâtie sur une superficie de 460m2, elle comprend des studios de production et de diffusion ainsi qu’un logement d’astreinte. S’agissant des équipements, elle dispose d’un système d’émetteur FM stéréo de 1KW avec 16 panneaux d’antenne feeder, d’un système d’équipement de réception satellite numérique avec antenne parabolique de 4,5 m de diamètre et accessoires.

Un studio cabine de diffusion et un studio de production, tous numérisés avec système de diffusion automatique, un transformateur de 100 Kva, un groupe électrogène de 100 Kva et un système de climatisation centrale de studios. Ce sont également des équipements dont dispose cette station.

Financée sur le budget national, cette nouvelle station a coûté 745 millions de FCFA. Elle fait partie des trois nouvelles stations régionales ORTM, réalisées par BTESA Broad Télécom, une société espagnole. Après Koulikoro, celles de Tombouctou et de Gao seront bientôt inaugurées. La station régionale ORTM de Koulikoro, dira la ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, renferme les dernières innovations de technologiques en matière de radiodiffusion, car, elle est entièrement numérisée.

Dans le plan directeur de développement de l’ORTM, les missions assignées à la station régionale communautaire de Koulikoro sont la promotion du développement socio-économique et culturel des couches rurales et semi urbaines ; le raffermissement de la culture démocratique et de la citoyenneté ; la consolidation de la paix sociale ; le renforcement des identités culturelles et collectives, de l’unité nationale à travers la promotion de la diversité.

Cette station sera, a précisé le ministre Mariam Flantié Diallo, « une station de proximité tant dans son contenu que dans son aire de couverture ». Elle devra en priorité prendre en charge les préoccupations des populations de Koulikoro notamment dans les domaines comme l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’extraction du sable et gravier, la navigation fluviale. Ce n’est pas tout. Puisqu’elle reflétera aussi la diversité culturelle et linguistique de Koulikoro et mettre en valeur les immenses potentialités touristiques de la deuxième région.

Après la coupure du ruban symbolique, suivie de la visite des locaux, le Chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré a donné une première interview en français puis en bambara. Il s’est dit impressionné par les installations de cette station, qui sont de dernière génération.

Le président ATT n’a pas hésité aussi de manifester son sentiment de fierté et de satisfaction à tout le personnel de l’ORTM. « La radio est un vecteur très important de communication en matière de sensibilisation et d’éducation. Notre ambition, c’est de couvrir l’ensemble du pays de la bande TV. Je suis convaincu que l’ORTM est l’une des meilleures télévisions en Afrique. Maintenant, il s’agit d’améliorer les conditions de vie du personnel. Cela ne saura plus tarder » a déclaré ATT. L’une des ambitions du Chef de l’Etat, c’est l’ouverture d’une deuxième chaîne de télévision publique au Mali, comme dans certains pays de la sous-région.

Selon nos informations recueillies auprès de certains responsables de l’Office, ce projet est en gestation.


Alou B HAIDARA

Envoyé spécial

05 Mai 2008