Partager


La Cour Suprême a donné acte à Amadou Toumani Touré qui a été renvoyé à l’exercice de ses fonctions pour un mandat de cinq ans. Le procureur général Cheickna Detteba Kamissoko, dans son requisitoire a reconnu le mérite d’ATT et l’a ainsi félicité en ces termes: “La victoire électorale d’ATT tire sa saveur du courage de ses adversaires qui ont accepté de concourir avec lui. Même vos adversaires reconnaissent en vous les qualités d’homme de paix, d’humilité, l’attachement à nos valeurs culturelles”.

C’était lors de la cérémonie solennelle d’investiture du président de la République Amadou Toumani Touré le vendredi dernier au CICB. Etaient présents à cette cérémonie sept chefs d’Etats et plus de cinquante délégations venues de l’Afrique, de l’Europe, de l’Asie et de l’Amérique.

LA VICTOIRE DE TOUT LE PEUPLE

C’est la présidente de la Cour Suprême, Mme Diallo Kaïta Kayentao qui présidait la cérémonie. Conformément à l’article 37 de la constitution, le président de la République élu, avant d’entrer en fonction, prête serment devant la Cour Suprême.

Dans son réquisitoire, le procureur général près de la Cour Suprême, Cheickna Detteba Kamissoko a commencé par rendre grâce à Dieu pour cette investiture, le quatrième du genre. A ses dires, cette prestation de serment n’est pas une incantation. La cérémonie d’investiture est une victoire pour tout le peuple malien. Il a salué toutes les structures impliquées dans l’organisation des élections.

Le Procureur Général a rappelé dans son requisitoire, les concepts d’unité, de nation, de République, le préservation des acquis de la démocratie, de la réalisation de l’unité africaine. Il a beaucoup mis l’accent sur le consensus malien qui est une de nos valeurs traditionnelles. Le Mali a goutté à la démocratie, notamment à la paix, à la quiétude, raison pour laquelle, les passages de pouvoir doivent se passer en douceur, dans le calme.

L’OEUVRE DE CONSTRUCTION NATIONALE DOIT CONTINUER

La victoire électorale d’ATT tire sa saveur du courage de ses adversaires qui ont accepté de concourir avec lui.” Il a ensuite rappelé qu’”aucune victoire n’est définitivement acquise”.

En observateur averti de la scène politique, il a salué les réalisations effectuées par le chef de l’Etat. “Que de chemin parcouru de 2002 à nos jours : logements sociaux, tracteurs pour la modernisation de l’agriculture, gratuité de la césarienne et diminution des prix de certains produits pharmaceutiques, réalisations d’infrastructures”.

Cependant, le procureur a ajouté que nous sommes en démocratie et que l’oeuvre de construction nationale doit continuer. Il a rappelé les préoccupations de la nation et les grands défis qui attendent ATT.

Toujours dans la même lancée, le procureur a reconnu le mérite d’ATT et la félicité en ces termes : “même vos adversaires reconnaissent en vous des qualités : le courage, un homme pétri des valeurs cardinales de notre pays, l’humilité, homme de paix”.

La présidente de la Cour Suprême a renvoyé ATT à l’exercice de ses fonctions et a formulé le voeu que ce mandant soit celui de la consolidation de la quiétude, de la concorde, de la paix pour un Mali prospère.


Mamadi TOUNKARA

12 juin 2007.