Partager

La célébration de la Journée internationale des femmes, hier au Mali, a permis au président de la République, Amadou Toumani Touré, de revenir sur la situation au nord du pays et d’évoquer la tentative de coup d’Etat de février dernier.

Devant des dizaines de milliers de femmes, réunies hier au Palais de la culture, le chef de l’Etat a assuré qu’« il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige », il continuera avec son sens du devoir et conduira l’Etat jusqu’aux termes de son mandat malgré les fausses accusations de la part de ses détracteurs.

Evoquant les manifestations populaires du mois dernier à Bamako, Kati et dans certaines capitales régionales contre l’évolution de la crise au nord, ATT indiquera que « ces genres de protestations sont bonnes, mais ce que les femmes des camps ignoraient, il y avait une tentative de coup d’Etat et de trahison cachée derrière ces réactions qui sont indignes d’une démocratie acquise il y a 20 ans ».

Il réaffirmera ensuite que la résolution de la crise ne passera pas par la voie de la division, mais par l’esprit de solidarité qui a su bien gérer les précédentes crises au Nord. « Tous les Maliens doivent jouer leur rôle dans les négociations et le dialogue pour le maintien de la paix au sein du territoire national ».

Le président de la République s’est dit une fois de plus optimiste sur la tenue des élections et le référendum d’avril prochain et espéré sur un oui massif pour un changement constitutionnel profitable aux Maliens.

Nabila I. Sogoba

L’Indicateur du Renouveau du 09 Mars 2012