Partager

Une mosquée réhabilitée, un marché rénové. Voilà deux infrastructures que le président de la République est allé inaugurer à Mopti, dans sa ville natale, le jeudi 24 avril. Il s’est montré heureux et fier de cette action. Avant de laisser entendre que : «Demain si les Mopticiens me demandaient qu’ avez-vous fait pour Mopti? Je répondrais que j’ai réhabilité la mosquée et rénové le marché».

C’est aux environs de 9 h, ce jeudi 24 avril, que l’avion du président de la République, Amadou Toumani Touré, accompagné du tout nouveau ministre de l’Economie et de l’Industrie, Ahmadou Abdoulaye Diallo et de celui du Logement, des affaires foncières et de l’urbanisme, Mme Gakou Salimata Fofana, ainsi que de certains opérateurs économiques notamment Amadou Djigué et Mama Dabitao, a atterri sur le tarmac de l’aéroport Hambodédjo de Mopti.

Vingt minutes après, voici son hôte, le prince Karim Aga Khan, venu à bord de son jet privé, fouler le sol mopticien en compagnie du ministre de l’Administration territoriale et des collectivités locales, le général Kafougouna Koné Accolades entre les deux hommes, salutations des corps constitués, bain de foule, animation musicale ont été les temps forts de l’accueil réservé à ce descendant direct du prophète Mohamed (paix et salut sur lui !).

C’est dans cette atmosphère carnavalesque que l’impressionnant cortège s’ébranle vers la ville de Mopti. Tout au long du parcours, une foule nombreuse, constituée en majorité d’écoliers, salue le chef de l’Etat et son illustre hôte, son Altesse, le prince Aga Khan.
«Merci ATT pour un marché moderne, merci ATT pour la rénovation de la mosquée Komoguel, merci ATT pour les promesses tenues». Tels sont les slogans que l’on pouvait lire sur les banderoles exhibées par la foule.

La ruelle qui mène à la mosquée de Komoguel, prise d’assaut par les habitants du quartier, a servi de cadre à l’inauguration de cette maison de Dieu rénovée.
Les vieux du quartier, les marabouts, l’imam et les notabilités de Komoguel étaient tous au rendez – vous. Sans fanfare ni trompette, les deux personnalités ont visité la mosquée réhabilitée, classée patrimoine national du Mali en 2005. En effet, cette mosquée fut bâtie de 1936 à 1943 sur l’emplacement d’une mosquée antérieure datant de 1908.

La mosquée actuelle était en péril lorsque le prince Aga Khan entreprit sa restauration qui dura de 2004 à 2006. Il s’agissait de protéger contre l’érosion des pluies le revêtement à base de ciment qui recouvrait les parties supérieures de l’édifice, devenue la cause principale de sa détérioration. Aussi, la réhabilitation de cette mosquée a consisté à recourir aux méthodes traditionnelles de construction en terre, avec pour objetif de les rivitaliser, faisant ainsi du chantier un véritable conservatoire des métiers et du savoir-faire traditionnel.

Les travaux de restauration ont porté sur l’ensemble de l’édifice, de la structure à la couverture aux équipements intérieurs et aux finitions internes et externes.

Auparavant, le maire de la commune, Oumar Bathily avait souhaité la bienvenue aux deux hôtes de marque de Mopti avant de se réjouir de la réhabilitation de la mosquée dont les travaux d’entretien étaient assurés annuellement par les populations. Ensuite, ce fut le tour de l’imam, Yacouba Konaté, de s’exprimer en arabe pour remercier, à la fois, ATT et le prince Aga Khan pour ce geste hautement symbolique pour la communauté musulmane du Mali et celle de Mopti en particulier. Il n’a pas manqué de rappeler ce que Dieu, le Tout-Puissant, a prévu pour tout fidèle qui se distingue par un tel acte : le paradis.

Pour sa part, le prince Aga Khan s’est montré heureux d’avoir réussi la réhabilitation de la mosquée et a promis de poursuivre les actions entamées à travers l’assainissement du quartier aux alentours de la mosquée et la création d’espaces et services publics. Son Altesse, le prince Aga Khan a confié que notre pays est un haut lieu du savoir de l’islam depuis le VIIIe siècle qui a largement contribué à propager l’islam en Afrique.

Enfin, ATT a dit tout le bien qu’il pense de Aga Khan : un homme de cœur, un homme généreux, un homme au service du développement, un homme issu de la lignée du prophète Mohamed (paix et salut sur lui !).

La mosquée de Djingareïber et celle de Djenné seront également réhabilitées, a laissé entendre le chef de l’Etat qui s’est montré comblé par le résultat des travaux de rénovation de la mosquée de Komoguel, son quartier natal.

«Son Altesse, le prince Aga Khan, je tiens à vous remercier et à vous dire que c’est dans la maternité, située derrière cette mosquée que je suis né. Le premier bruit que j’ai entendu, c’est certainement l’appel du muezzin de Komoguel. Et c’est dans cette mosquée que j’ai fait mes premières prières. C’est vous dire combien la réhabilitation de cette mosquée me va droit au cœur. Si demain, les Mopticiens me demandaient qu’avez-vous fait pour votre ville? Je montrerais cette mosquée», a déclaré ATT.

En outre, dans l’après-midi du même jeudi 24 avril, ATT a inauguré le marché de Mopti, rénové, baptisé «Hidji Traoré», l’un des premiers opérateurs économiques à s’installer sur ce marché. Il est réputé être un homme bon, débonnaire, simple, humble et sobre.

Financé à hauteur de 1, 4 milliard de nos francs sur fonds propres par la Société Internationale de Conceptet de Gestion (SICG) dirigée par l’Ivoirien Mohamed Saïdi, ce marché, d’une superficie de 2279 m2, est une galerie marchande de 168 boutiques, comprenant une mosquée, deux blocs sanitaires, des toilettes, des douches et une zone pour faire les ablutions et des aires de circulation permettant l’accès des magasins. Il est doté également de plusieurs escaliers permettant d’accéder au 1er étage à partir du rez-de-chaussée, un réseau et des poteaux d’incendie ont été posés.

L’étage abritera 600 artisans, des antiquaires, des tailleurs, des cordonniers, des vendeurs de merceries viendront également exposer les produits de leur savoir-faire.

Chahana TAKIOU

Envoyé spécial à Mopti

28 Avril 2008