Partager

Mes Chers Compatriotes ;

Maliens de l’Intérieur ;

Maliens de l’Extérieur ;

Frères Africains ;

Hôtes du Mali,

C’est toujours un agréable devoir pour moi de présenter, au seuil du Nouvel An, Mes vœux les meilleurs à chaque Malienne, à chaque Malien, aux Sœurs et aux Frères Africains et aux Hôtes vivant au Mali. Rendons grâce à Dieu, de nous avoir permis de vivre l’Année 2006 dans la paix et la stabilité, socle de toute entreprise pérenne, Fruit de notre ambition.

J’exhorte, chacune et chacun de nos concitoyens à conforter cette image d’un pays en paix avec lui-même et avec ses voisins. Elle contribue à renforcer le capital de sympathie dont nous jouissons auprès de Nos Partenaires et du Monde. Parlant de Nos partenaires au développement, comment ne pas saluer l’année exceptionnelle que nous venons de connaître, en termes de raffermissement de nos relations avec les pays amis ?

ImageIl me suffit de rappeler quelques faits marquants que sont la signature du contrat entre le Mali et le Millenium Challenge Corporation, l’inscription du Mali sur la liste des nations bénéficiaires de l’initiative du Président Bush de lutte contre le paludisme, l’engagement de l’Union Européenne à soutenir encore plus vigoureusement notre développement dans le cadre du 10ème FED, entre autres. Nous accueillons ces importants acquis avec humilité et reconnaissance, convaincus qu’ils sont le résultat de la bonne gouvernance politique et économique.

Mes Chers Compatriotes,

Nous pouvons regarder l’avenir avec confiance, comme je lai proclamé dans Ma vision du Mali de demain. Il est d’abord et avant tout celui d’un pays qui se donne les moyens d’assumer pleinement sa vocation agro-pastorale.

Les aménagements hydro-agricoles, déjà réceptionnés ou en cours de réalisation, donnent corps à cette grande ambition. De 2002 à 2006, plus de 46.000 hectares ont été aménagés, 16.000 hectares le seront en 2007, en exécution du programme de 50.000 hectares sur le quinquennat. L’inventaire des potentialités aménageables en bas-fonds dans le cadre de la petite irrigation a permis d’identifier, à ce Jour, 895.000 hectares répartis dans 483 communes. Nous lancerons dans les mois à venir un programme ambitieux de promotion de l’irrigation de proximité.

Les projets de développement intégré, à l’image du programme d’investissement et de développement rural des régions du nord concernant Gao et Tombouctou, visent aussi à optimiser l’exploitation de nos ressources agricoles, pastorales et piscicoles. Le Programme d’investissement et de développement rural de la région de Kidal, sera lancé dans les prochaines semaines, sur financement du fonds International pour le développement de l’agriculture pour 12 milliards 640 millions de F.CFA. Le forum national sur le développement du nord se tiendra dans les trois prochains mois à Kidal.

Mes Chers Compatriotes,

La mécanisation agricole a connu une nette accélération avec près de 560 tracteurs et accessoires mis à la disposition du monde rural, à des conditions avantageuses. Pour pérenniser cette option en faveur d’une agriculture moderne et performante, les travaux d’installation de l’usine d’assemblage de tracteurs de Samanko démarreront au premier trimestre 2007. C’est le lieu, pour moi, de me féliciter de la bonne campagne agricole 2006, avec une production de près de 3,5 millions de tonnes de céréales, pour un excédent d’environ 265.000 tonnes.

S’agissant de la production cotonnière, elle s’élève à 534.000 tonnes. La bonne pluviométrie enregistrée, pendant l’hivernage, a largement contribué à ce résultat, en plus du programme des pluies provoquées, une innovation majeure qui se poursuivra au cours des prochaines saisons. Les programmes conduits dans les domaines de l’élevage et de la pêche sont tout aussi prometteurs pour notre économie et produiront leur plein effet dès 2007.

Mes Chers Compatriotes,

Dans le domaine des infrastructures, les efforts de désenclavement intérieur et extérieur du pays se sont poursuivis, avec l’achèvement notamment :

– de 730 km de routes,

– du pont de Wabaria à Gao et de ses voies d’accès,

– du pont de Siraninkoto dans le cercle de Kita,

– de la route Diéma-Nioro qui sera réceptionnée en fin janvier 2007,

– de la route Koulikoro-Banamba, en phase terminale,

– de la route Diéma-Didieni, dont la fin des travaux est prévue pour mai 2007,

– des routes Gao-Ansongo-Labbezanga-Niger,

– Bamako- Bougouni,

– Bougouni- Yanfolila,

– Niono-Guiré-Nara, dont les chantiers sont en cours.

Ces efforts seront accrus en 2007, avec le lancement des travaux des routes :

– de Kayes-Diamou-Sélinkégny-Bafoulabé,

– du pont de 800 mètres, à Bafoulabé,

– de la route Bamako-Bougouni,

– Bougouni-Sikasso,

– Kita-Dabia-Keniéba-Saraya et Kédougou, au Sénégal,

– et du tronçon Sévaré- Gossi de la route Sévaré-Gao.

De même, les travaux de bitumage de la route dite du poisson entre Bandiagara-Bankass-Koro-Frontière du Burkina Faso ainsi que les travaux de raccordement des villes secondaires de Djéli, à San, Yorosso, Tominian et Sofara au réseau principal de routes bitumées démarreront en 2007, totalisant 1 200 km de routes bitumées.

Mes Chers Compatriotes,

Il me plaît d’annoncer le troisième pont de Bamako, dont les travaux seront lancés dans les prochains mois grâce à un financement accordé par la république populaire de Chine. Je Me réjouis, par ailleurs, de la reprise, au courant du premier trimestre 2007, du trafic voyageurs sur l’axe ferroviaire Bamako-Kayes, avec la livraison d’un premier lot de locomotive et de wagons sur les équipements en cours de fabrication en Inde. La plate-forme aéroportuaire de Bamako-Senou entrera aussi, très bientôt, dans une phase de grande modernisation, à la faveur de l’investissement de 45 milliards de FCFA dans le cadre du Millenium Challenge.

Mes Chers Compatriotes,

La finalité de toutes nos actions, est d’assurer le bien-être de l’homme et de son épanouissement. Aussi, je note avec satisfaction les progrès continus dans le secteur de la téléphonie fixe et mobile. En quatre ans, les efforts combinés des deux opérateurs de télécommunications nous ont permis d’atteindre 1.375.000 lignes fixe et mobile, soit plus de 120% de progression de la télédensité. Le réseau s’est étendu à de nombreuses localités du pays. L’offre Internet s’est aussi considérablement améliorée et diversifiée. La couverture radio et télévision, s’étendra avec la construction, en cours, des stations régionales de Koulikoro, Gao, Tombouctou et celle de Kidal, en 2007.

L’accès des ménages et des villes, à l’énergie électrique reste au cœur de nos préoccupations. Face à l’ampleur des besoins, l’Etat s’est engagé à renforcer nos capacités installées avec l’acquisition de nouveaux groupes thermiques d’une puissance globale de 27 mégawatts. L’électrification rurale continue à se développer, depuis la mise en place de l’AMADER. Ce grand projet commence à changer qualitativement le visage de nos villages et de nos communautés de base. D’autres initiatives, sont en cours pour rendre l’énergie disponible et à un coût plus abordable. Je pense notamment : au projet d’interconnexion des réseaux malien et ivoirien, en très bonne voie, et le lancement des travaux du barrage de Félou dans le cadre de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal et de Kenié, aux environs de Bamako. La conduite de ce programme énergétique est capitale pour soutenir les dynamiques nouvelles d’industrialisation, particulièrement dans l’agro-industrie.

En 2007, le tissu industriel va s’étoffer avec le centre de conditionnement des fruits et légumes (Plaza), la mise en chantier des usines de la 3ème sucrerie de Sukala, et du complexe sucrier de Markala. S’agissant de mines, notre production d’or a été de 58 tonnes d’or en 2006, qui ont apporté directement plus de 80 milliards de F.CFA au trésor public. Cette tendance va se confirmer avec l’ouverture de la mine de Kodiéran à Yanfolila et la reprise de la mine de Syama. Les projections de 2007 sont de l’ordre de 63 tonnes d’or brut, pour un apport attendu au budget de 120 milliards de F.CFA au cours actuel de l’Or.

Mes Chers Compatriotes,

Il y a tout lieu de se réjouir, de l’achèvement du programme sans précédent, de logements sociaux, avec la tranche 2006-2007, portant sur 1087 maisons, qui parachèvent les 3.500 logements sociaux annoncés, pour un coût global de 41 milliards 547 millions de F.CFA. Grâce aux conventions signées notamment avec IFA-BAKO et la SEMA, 566 logements seront également attribués en 2007, aux mêmes conditions que les logements sociaux réalisés par l’Etat.

La promotion de l’habitat social à cette échelle est une des grandes avancées sociales de notre pays. C’est aussi une grande leçon de décentralisation : des équipements sociaux, qui avec l’éclairage public, le programme de 5 km de voie bitumée dans certaines agglomérations et la construction de salles de spectacles, illustre notre politique de villes secondaires, donnant ainsi à des millions de maliens, les conditions d’un développement de proximité. Pour les années a venir, un nouveau programme de logements sociaux sera mis en chantier pour permettre encore a de nombreuses familles maliennes d’accéder a la propriété bâtie.

Mes Chers Compatriotes,

Je suis particulièrement heureux pour les progrès dans la lutte contre le sida et des évolutions que connaîtra notre dispositif de lutte contre la maladie dans les prochains mois. Des avancées ont été enregistrées dans la décentralisation des soins avec l’extension du nombre de sites de prévention de la transmission mère enfant et de centres de conseil et de dépistage volontaire, anonyme et gratuit. Avec 10.000 Personnes sous ARV, Nous affichons un Taux de 45%, largement au dessus des 25% proposés par l’OMS d’ici à 2010. L’opération « journée mondiale de la vue » organisée par le Lion’s club en octobre 2006, a été une action de grande portée humanitaire. Pour ma part, j’ai pris une initiative d’envergure qui marquera 2007 ; il s’agit de « l’opération miracle », dans le domaine de l’ophtalmologie.

Fruit de la coopération entre cuba et le mali, elle permettra de donner espoir aux très nombreuses personnes qui aujourd’hui risquent de perdre la vue ou souffrent de certaines formes de cécité. L’opération miracle, qui s’installe de façon permanente, comporte un important volet formation au profit des spécialistes maliens et africains.

Après la gratuite des médicaments anti-rétroviraux, pour les maladies du sida et celle de la césarienne, il est prévu en 2007, dans le cadre de la lutte contre le paludisme : L’institution de la gratuite des combinaisons thérapeutiques a base d’artésimine pour la prise en charge des cas de paludisme simple chez les enfants de moins de 5 ans dans les structures de santé publiques et communautaires, la gratuite de la prise en charge de la femme enceinte lors des consultations prénatales, ainsi que des cas graves de paludisme et l’institution d’un mécanisme de distribution massive gratuite des moustiquaires imprégnées d’insecticides.

Ce programme est soutenu par un financement de près de 13 milliards 365 millions de FCFA, que le fonds mondial pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme vient de nous accorder pour cinq ans. Les États-Unis, ont choisi de nous appuyer dans ce combat, en portant leur choix sur le mali comme pays bénéficiaire de l’initiative présidentielle pour le paludisme, avec un financement de l’ordre de 37,5 a 45 milliards de FCFA pour cinq ans. Nous avons donc aujourd’hui, les moyens de faire reculer considérablement le paludisme au cours des prochaines années. L’année 2007, c’est aussi le lancement des travaux de construction de l’hôpital régional de Sikasso, celui de Mopti, des centres de santé de référence de Yanfolila, Niono, San, Tenenkou, Dire, Ménaka, Youwarou.

Mes Chers Compatriotes,

Notre souci constant est l’amélioration des conditions de vie des maliennes et des maliens. De 2002 a nos jours, l’Etat a manifeste une attention toute particulière au monde du travail, a travers : la hausse des Salaires, La prolongation de l’âge de la retraite, la mensualisation de la pension de retraite et la revalorisation du statut général de la fonction publique et de certains statuts particuliers.

Cet effort se poursuit avec l’entrée en vigueur, a compter de ce mois de janvier, de la hausse de la valeur de l’indice des salaires, qui passe de 292,5 a 300 f.cfa. Cette revalorisation du point d’indice bénéficiera a l’ensemble des fonctionnaires civils et militaires émargeant au budget national. Elle se traduira, également, par une majoration des pensions pour les retraites affilies a la caisse des retraites du Mali. Au vu de tous ces sacrifices, j’exhorte les travailleurs a plus d’engagement, de professionnalisme et de responsabilité, afin qu’ensemble nous relevions le défi du développement.

Mes Chers Compatriotes,

La politique pour l’emploi, singulièrement l’emploi des jeunes, vise a aider un plus grand nombre de nos concitoyens a s’élever par le travail. J’encourage l’APEJ a explorer toutes les formes d’appui aux jeunes qui choisissent de s’investir dans le secteur agricole, véritable vivier d’emplois et appelle a tirer notre croissance et notre développement. L’installation de jeunes sur les terres de l’office du Niger, a Ségou, Mopti et Selingué et l’octroi de 100 tracteurs a l’APEJ pour les jeunes marquent notre intérêt pour cette expérience innovante. L’entreprenariat jeunes continuera a bénéficier de notre appui, par la facilitation d’obtention de financements. Je n’oublie pas non plus les jeunes volontaires de l’administration, qui tout en se formant, appuient efficacement nos différents services.

Mes Chers Compatriotes,

Nos progrès sont notables dans politique de promotion de la femme et de renforcement de l’équité homme/femme. Les acquis seront renforces par le lancement en 2007 : du programme intitule la maison de la femme et de l’enfant, au nombre de 10 dont 2 a Bamako, une dans chaque capitale régionale et le programme national d’appui aux femmes opérateurs économiques et le projet de micro-credit, en faveur des femmes et des jeunes.

La construction d’un nouvel orphelinat, en 2007, nous permettra d’accueillir ces enfants, qui nous sont chers. la mise en place du conseil national de la famille dotera notre pays, d’un espace de réflexion sur les structures de base de notre société.

Mes Chers Compatriotes,

L’école a été, au cours de ces quatre dernières années, un secteur de concentration, des moyens de l’Etat et de ses partenaires, dans le cadre du Prodec. Les interventions ont touche tous les ordres d’enseignement. le programme d’investissement dans le secteur éducatif, dont la phase 2 vient de commencer, consolidera cette tendance. Les nouveaux bâtiments des facultés des sciences juridiques et des sciences économiques, qui nous seront livres sous peu, illustrent bien cette politique de réalisation d’infrastructures.

Mes Chers Compatriotes,

L’année 2007 sera marquée par la tenue des élections présidentielles et législatives. Toute année électorale, nous le savons, représente une période complexe dont la gestion exige de tous, une grande lucidité. il nous est donc indispensable de préserver, au cours des prochains mois, le socle de concorde que nous avons construit ensemble.

Mes Chers Compatriotes,

La justice et l’administration publique constituent deux maillons essentiels de l’Etat de droit. L’Etat a consenti d’énormes sacrifices afin que l’une et l’autre rendent des services de qualité aux citoyens. Dans la continuité des efforts entrepris en matière d’équipement, nos 49 préfets seront dotes, chacun, d’un véhicule de liaison, des janvier.

Mes chers compatriotes,

La diplomatie est un levier essentiel de notre développement. Je me réjouis de l’ouverture de trois nouvelles ambassades, celles du Danemark, de l’Espagne et du Venezuela, a Bamako. Je souhaite la bienvenue aux représentants ces pays amis et remercie toutes les autres missions diplomatiques représentées au Mali. Nous accueillons, avec la même joie, le choix du mali comme pays-Siège du bureau Afrique de l’ouest de l’ONU, pour la mise en œuvre des objectifs du millénaire pour le développement. Par ailleurs, notre outil diplomatique a encore donne, cette année, la preuve de son efficacité a travers l’élection de notre compatriote Hamadoun TOURE, au poste de secrétaire général de l’union internationale des télécommunications. Nous réitérons notre profonde gratitude a tous les pays amis, dont le soutien a été déterminant dans ce succès.

Notre politique extérieure, privilégie les relations de bon voisinage, d’amitie et de coopération avec les autres pays, parce qu’elle se veut un gage de sécurité pour les maliens de l’extérieur. Nous veillerons au respect de leur dignité et a la sauvegarde de leur biens, cela, en relation avec les pays d’accueil.

Mes Chers Compatriotes,

Du 08 juin 2002 a nos jours, j’ai eu a différentes occasion, a partager avec vous ma vision de l’avenir. Les chantiers, déjà ouverts, tracent les lignes d’horizon du Mali de demain, que nous construisons avec l’effort soutenu de tous. En ce jour de vœux, je n’oublie pas nos malades. je leur souhaite un prompt rétablissement. Naturellement, j’ai une pensée affectueuse pour mes Amis les Enfants, les « Tout-Petits ».

Mes Chers Compatriotes ;

Maliens de l’Intérieur ;

Maliens de l’Extérieur ;

Frères Africains ;

Hôtes du Mali,

En vous renouvelant ma conviction, une fois de plus, que personne, parmi vous, ne manquera a l’appel du devoir national, je formule pour chacune et chacun, pour vos familles des Vœux ardents d’une bonne et heureuse année 2007.

Vive le Mali, dans une Afrique unie et en paix !

du 1er janv 2007