Partager

La nouvelle n’est pas surprenante même si le choix de la localité l’est. Selon certaines sources, la déclaration serait improvisée et due à la froideur de l’accueil dans la localité, ce qui l’aurait contraint à une déclaration forte.
En tout cas, hier, à Nioro, ATT s’est dit candidat. Il a promis de faire parvenir dans les jours à venir une lettre à tous les Maliens pour expliquer le sens et les raisons de sa candidature.

En attendant de recevoir cette lettre, la visite du général n’a pas été du tout un succès de l’avis de ceux qui étaient présents. En effet, le rendez-vous était pour 13 h, une heure qui n’est pas indiquée à Nioro. Le Parena également étant bien implanté dans la localité, a dû faire en sorte que l’accueil ne soit pas populaire. Les cadres Adéma et d’autres partis ressortissants de Nioro qui étaient sommés d’être présents « sous peine de sanction » étaient les plus nombreux.

Sa visite, officiellement, avait pour but d’inaugurer la route de 96 km, faite à 11 milliards de F CFA.

En réalité, ATT avait déjà, vendredi dernier, acte de candidature à la Cour constitutionnelle. IBK lui a emboîté le lundi 26 mars. Tiébilé Dramé a fait de même hier. En principe, c’est ce mercredi que Soumeylou Boubèye Maïga déposera son dossier de candidature.

A. Kalambry

28 mars 07