Partager

La tradition a été res­pectée pour la cin­quième année consé­cutive : la presse ma­lienne et les organes de régulation ont présenté au président de la Répu­blique leurs vœux de 2007, le 4 janvier dernier, et en retour ont reçu les mêmes vœux de la part de ce dernier.

Trois messages ont été adressés au chef de l’Etat. D’abord celui du président du Conseil Supérieur de la Communication, Moussa Kéïta. Toujours égal à lui même, il s’est attaqué à une « certaine presse » en ces termes : « l’année 2006 a été riche en insultes, en délations, en atteintes à la dignité des citoyens et à l’honneur dans certaines presses. Et tout le monde en a eu pour son grade. Vous et votre famille (ATT) le Premier ministre et les membres du gouverne­ment, le président de l’As­semblée nationale et les députés, le citoyen lamb­da en passant par les ré­gulateurs et les confrères de la presse elle-même. On se demande qui cette presse va épargner ? « . II a également lancé une pique aux autorités en déclarant que l’impunité et le manque de volonté politique pour une application des lois de régulation sont à l’origine d’un tel comportement. Le président du Comité Natio­nal de l’Egal Accès aux média d’Etat, Boubacar Diallo, a, pour sa part, plai­dé pour la création d’un or­gane unique de régulation qui, à l’instar des autres pays, prendrait en charge toutes les facettes de la communication, il a aussi demandé la construction d’un studio d’enregistre­ment des messages des candidats aux différentes élections et la couverture de l’ensemble du territoire national par l’ORTM.

Enfin, le président du Comité de pilotage provisoi­re de la Maison de la pres­se, Gaoussou Traoré, a rappelé les trois missions assignées à la structure qu’il représente à savoir participer à la répartition de l’aide à la presse, faire l’état des lieux de la Maison de la Presse, organiser de nouvelles élections. La pre­mière mission étant termi­née, Gaoussou Traoré a déclaré : « nous nous atte­lons très prochainement aux deux autres missions. En ce qui concerne « l’Etat des lieux », il s’agit de ré­pertorier tous les biens matériels et les ressour­ces humaines de la Maison de la presse et de procé­der à ;la relecture des tex­tes régissant l’association pour les adapter au contex­te actuel « .En réponse à ces messages, le prési­dent de la République a laissé entendre que « les dérives de la presse ne doivent pas masquer le tra­vail du plus grand nombre qui s’efforce, dans des con­ditions parfois difficiles, de témoigner sur la vie politi­que, économique, sociale et culturelle de notre pays… 2007, vous avez dit, sera une année crucia­le, en raison de la tenue des élections présidentiel­le et législatives. Je sou­haite que dans la liberté et la responsabilité, la pres­se y joue son rôle et tout son rôle « .S’agissant des prochaines élections, ATT a promis que le gouverne­ment prendra les mesures appropriées pour permettre au Comité national d’égal accès aux médias d’Etat d’assurer le suivi correct de la campagne médiatique. Il a invité les uns et les autres à la réflexion sur les muta­tions nécessaires à l’amé­lioration du cadre institu­tionnel de la démocratie. Enfin, ATT a encouragé le comité de pilotage de la Maison de la Presse dans ses initiatives tendant à restaurer l’unité de la pres­se.

Chahana TAKIOU

09 janv 07