Partager

Le président Amadou Toumani Touré a procédé, le samedi 18 avril, à la pose de la première pierre de l’échangeur multiple et de ses bretelles au rond point de la Paix. Etaient présents lors de la cérémonie, le Premier ministre Modibo Sidibé, plusieurs membres du gouvernement, les autorités politiques et administratives de la commune IV et le représentant de la BOAD, Ibrahim Moumouni Djermakoye.

C’est dans une ambiance de fête animée par  »Symphonie Mandingue » que le président Amadou Toumani Touré a procédé le samedi 18 avril à la pose de la première pierre de l’échangeur multiple et de ses bretelles au rond point de la paix.

Cette cérémonie marquait ainsi le lancement des travaux de construction de l’échangeur proprement dit et de plusieurs autres ouvrages, dont les multiples bretelles et l’aménagement des voies d’accès à la cité administrative du district Bamako. Les chefs traditionnels et religieux et les populations de la commune IV sont sortis en masse pour saluer ce grand de grandeur du président ATT.

Pour sa part, le représentant de la BOAD, Ibrahim Moumouni Djermakoye, représentant les partenaires au développement, a remercié le gouvernement du Mali pour sa sollicitation constante. Il a ensuite annoncé que l’accord de prêt entre le gouvernement et les bailleurs de fonds, portant sur une somme de 7 milliards FCFA, sera signé la semaine prochaine.

Le ministre Ahmed Diané Séméga a, quant à lui, rappelé qu’il y a deux mois, le Président ATT avait procédé sur les berges du fleuve Niger à la cérémonie officielle de lancement de la construction du troisième pont de Bamako. Pour lui la pose de la première pierre de l’échangeur multiple est un signe d’espoir pour le Mali, la preuve d’un pays qui travaille et qui s’ouvre davantage au monde.

« Le projet, a-t-il déclaré, est né de la volonté des autorités du Mali de réaliser des travaux d’embellissement et d’aménagement d’infrastructures routières primaires dans le district de Bamako ».

Selon les explications du ministre de l’Equipement et des transports, le projet de construction d’un échangeur multiple au rond point de la colombe et d’aménagement de la section urbaine de la Route nationale 5 et de l’avenue Kwamé N’krumah sera mis en œuvre en trois phases.

Une première phase entièrement financée sur le budget national consiste aux travaux de construction de l’échangeur multiple, ses bretelles et l’aménagement des voies d’accès à la cité administrative.

Une deuxième phase financée par la BOAD, la BIC et le budget national concerne les travaux d’élargissement à 2×2 voies allant du tronçon Rond point de la colombe jusqu’au pont de Woyowayanko sur la route de Kourémalé sur une longueur de 4,3 km. Un deuxième tronçon, long de 1,7 km allant du Rond point de la colombe à l’avenue Kwamé Nkruma. Enfin la construction de deux passerelles sur les avenues de l’OUA et de la CEDEAO.

La troisième phase financée par la BAD et le budget national sera consacrée aux travaux d’élargissement à 2×2 voies du tronçon pont de Woyowayanko jusqu’à la sortie de Sébenikoro plus la construction du pont de Woyowayanko.

Fruit du partenariat Etat-BOAD-BIDC

Les travaux comprennent la construction de quatre ouvrages d’art sur un linéaire total de 4,26 km, l’aménagement des accès à la cité administrative, l’éclairage public et les signalisations.

Selon Ahmed Diané Séméga, la réalisation de ce projet permettra de fluidifier le trafic à l’intérieur de la ville de Bamako, d’améliorer la sécurité des usagers et le cadre de vie des populations et enfin contribuer, grâce à une mobilité des facteurs de production à moindre coût, au développement économique et social du pays.

Le coût global des travaux est de 20,626 milliards FCFA hors taxes. Son financement est assuré à 49 % par le budget national, à 34% par la BOAD et à 17% par la BIDC.

Les travaux de la première phase concernant la construction d’un échangeur multiple et ses bretelles au rond point de la paix et l’aménagement des voies d’accès à la cité administrative seront exécutés par l’entreprise chinois COVEC-Mali pour un montant hors taxes de 8,879 milliards et pour une durée de 15 mois.

Le ministre Ahmed Diané Séméga a rassuré le président ATT que l’ouvrage sera terminé et inauguré par ses soins, le 22 septembre 2010, date anniversaire du cinquantenaire de l’accession du Mali à l’indépendance.

Concernant les perturbations majeures au niveau du trafic à l’intérieur du district de Bamako durant l’exécution des travaux, Ahmed Diané Séméga a rassuré les usagers que son département a anticipé les choses en mettant en place une Commission impliquant tous les services en charge de la circulation routière de même que les syndicats des transporteurs et des chauffeurs en vue d’élaborer un plan de circulation permettant d’alléger les effets des perturbations de la circulation attendues.

Le clou de la cérémonie fut la pose de la première pierre de l’échangeur multiple et ses bretelles. A la fin de la cérémonie, le président ATT a confié aux journalistes qu’il ne peut que se réjouir de procéder au lancement des travaux de ce grand projet. Avant de relever que l’AGEROUTE et tous ceux qui sont impliqués dans sa réalisation sont des Maliens. Il a ensuite salué les efforts déployés par la BOAD et la BIDC. Pour terminer le président ATT a rassuré les Maliens que les travaux de la cité administrative vont bientôt s’achever.

Pierre Fo’o MEDJO

21 Avril 2009