Partager


Notre pays s’apprête à organiser, à la mi-Septembre, la tenue d’un Forum sur l’Education. La réussite de ce Forum est capitale, pour permettre, à chaque acteur et partenaire, d’apporter sa contribution à l’édification d’un système éducatif national répondant à nos besoins.


Aussi, le Comité National d’Organisation dudit Forum, présidé par le Pr. Salikou Sanogo, vient de boucler une série d’ateliers thématiques. Des concertations régionales ont également commencé depuis hier (25 Août 2008).

Pourquoi un Forum sur l’Education ?

On ne cessera jamais de le répéter : l’école malienne connaît de nombreux dysfonctionnements qui ont conduit à des entorses graves au déroulement normal des cours. Cette situation est préoccupante, car elle porte en elle les germes de la dégradation de la qualité de notre plus grande richesse : la ressource humaine.

Malgré des efforts déployés par l’Etat, pour sortir l’école malienne de l’ornière, bien des insuffisances subsistent encore qui donnent de quoi s’inquiéter : entre autres, la rupture de l’Ecole avec ses propres règles et son divorce d’avec nos valeurs cardinales.

Face à cette situation, et suite à l’interpellation de l’ensemble des acteurs de l’Ecole, par le Président de la République, le Premier ministre, Modibo Sidibé , après avoir consulté les acteurs et partenaires du système éducatif, avait annoncé la tenue d’un Forum National sur l’Education, au mois de Septembre prochain.

Ainsi, le Forum doit être un moment fort de mobilisation de la nation autour de l’Ecole, avec des engagements de toutes les parties. Il s’agit de réunir un consensus large et solide autour des solutions réalistes, par rapport aux questions majeures qui agitent l’Ecole.


Le Premier ministre au Pr. Salikou Sanogo

C’est dans ce cadre que le Chef du gouvernement s’est adressé au Professeur Salikou Sanogo : “J’ai décidé, au regard de votre compétence et de vos qualités morales, de vous confier la présidence du Comité Préparatoire du Forum National sur l’Education.

Je vous remercie d’avoir accepté cette lourde charge pour laquelle nous avons convenu que le Comité soit composé de personnalités à l’expérience, à la crédibilité et à l’intégrité avérées. Je les remercie d’avoir accepté de se joindre à vous pour conduire ce processus dans lequel nos concitoyens placent tant d’espoir“.

Et le Premier ministre, d’évoquer le but de ce forum : “L’objectif est de faire de l’école un creuset socio-économique susceptible de soutenir le développement de nos atouts économiques, d’ouvrir de nouvelles opportunités d’emplois et de ressources à la jeunesse, et de la préparer aux enjeux de l’intégration régionale, comme l’indique le PDES“.

Cet objectif ne pourrait être atteint sans une révision complète de l’enseignement, comme l’atteste le Premier ministre : “Pour cela, les aspects liés notamment au remodelage de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour en faire un moteur d’innovation et de recherche, au développement de l’enseignement technique axé sur l’emploi et à l’atteinte de la scolarisation universelle, doivent être des objectifs prioritaires partagés…

Organisation du Forum

Après cette confiance placée en lui par le Premier ministre, le Comité National d’Organisation a adopté, comme démarche méthodologique, une préparation en quatre phases : une phase faite d’écoutes et d’ateliers exploratoires, une phase d’atelier thématiques, une phase de concertations régionales, et enfin la phase de la tenue du Forum National proprement dit.

La première phase s’est soldée par des rencontres avec les communicateurs et les notabilités qui ont été informés du démarrage effectif des activités du Comité National d’Organisation.

La deuxième phase, qui comprend l’organisation d’ateliers thématiques, a aussi pris fin le week-end dernier. Et la troisième phase sur l’organisation des concertations régionales vient de commencer.


La satisfaction du Pr. Salikou Sanogo

Nous avons pu organiser 20 ateliers thématiques sur tous les thèmes majeurs concernant l’enseignement pré-scolaire jusqu’au supérieur. Ces 20 ateliers ont rassemblé plus de 1000 participants venant de toutes les couches de la société -organisations syndicales, société civile, partis politiques, élus, élèves et étudiants, jeunes, femmes…- qui ont participé par l’intermédiaire de leurs représentants“, a informé le Pr. Salikou Sanogo.

Le président du Comité National d’Organisation du Forum a affirmé : “Au regard du nombre de participants, de la qualité des débats, des analyses des problèmes majeurs et des propositions de sortie de crise, nous pouvons dire que l’objectif essentiel a été atteint“. Et d’ajouter : “Nous plaçons les concertations régionales qui ont démarré sous le signe de la responsabilité et de la participation de tous les acteurs, des bénéficiaires et des partenaires sociaux au développement de toutes les régions“.

La première phase de ces concertations régionales concernera les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et le District de Bamako. Et la deuxième phase, les régions de Sikasso, Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal. L’objectif recherché est de faire en sorte que tous les partenaires et tous les acteurs au niveau régional puissent participer à ce grand débat du Forum.

Notons que le Comité National d’Organisation restituera l’ensemble de la démarche qui devra déboucher sur les documents de travail pour le Forum.

Moussa TOURE

26 Aout 2008