Partager

Une délégation du bureau national de l’AMDH, conduite par son président Me Moctar Mariko et comprenant Sékou Konaré, secrétaire aux Affaires Juridiques et Judiciaires, El – Boukhari Ben Essayouti, Secrétaire général de la Section de Tombouctou, Ibrahim Harouna Touré, Président de la Section de Gao.

S’est rendu à la garnison militaire de Kati, ce jeudi 14 Juin 2012 afin de s’enquérir des conditions de détention des militaires et civils arrêtés suite aux événements d’Avril à Mai 2012. Au total, 42 militaires et policiers ainsi que 3 civils ont été visités dans leurs chambres de détention et auditionné librement. Aussi, il en ressort que les conditions de détention vont en s’améliorant, que les détenus sont nourris, soignés et traités correctement et que certains d’entre eux ont reçu la visite de leurs avocats, de leurs familles et de diverses autorités civiles et militaires dont le Ministre de la justice

Toutefois, l’AMDH recommande que ces détenus militaires soient rapidement transférés dans les structures d’accueil prévues à cet effet et conformément aux dispositions de l’article 31 alinéa 2 de la loi n° 055 du 16 décembre 2002.

Qu’aussi les civils détenus soient transférés à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako. L’essentiel des faits et des observations constatés feront l’objet d’un rapport détaillé et d’une conférence de presse

(AMDH).

L’Indépendant du 15 juin 2012