Partager

Pour leur permettre d’étudier dans les meilleures conditions, les élèves et étudiants ont dressé leur cahier de doléances de 2012. Il est d’ordre académique et pédagogique, matériel et financier. L’information a été donnée lors de leur comité directeur le 1er mars. Il était présidé par le secrétaire général du bureau de coordination, Hamadoun Traoré.

L’Association des élèves et étudiants du Mali (Aeem), a tenu du 25 au 28 Décembre 2011 son 19è congrès ordinaire et le 10è séminaire de formation des leaders de l’Aeem. Les doléances issues de ces travaux ont abouti à des revendications et recommandations. Le nouveau bureau de l’Aeem dirigé par Hamadoun Traoré, a tenu son comité directeur à la Faculté des sciences et techniques (Fast) qui a vu la publication desdites doléances. Pour eux, le cahier de charge vise l’amélioration de leurs conditions d’études. Les revendications sont d’ordre académique et pédagogique, matériel et financier.

Sur le plan académique et pédagogique, les élèves et étudiants demandent d’abord, de faciliter le retrait du diplôme au niveau des établissements technique et professionnel, de renforcer d’avantage les cours d’informatiques au niveau des établissements fondamental, secondaire et supérieur, de réviser la charte des établissements privés au rang des enseignements fondamental, secondaire et supérieur.

Ils exigent ensuite d’octroyer des bourses d’études aux majors des différentes promotions des grandes écoles et instituts afin de préparer la relève, d’orienter les recalés du numerus clausus, de régulariser les élèves ingénieurs de l’Eni, titulaires de la maîtrise, d’instaurer un programme d’information autour du Lmd, de prendre toutes les dispositions nécessaire pour éviter la récidive des perturbations avec la scission de l’Université en quatre entités.

Les élèves et étudiants sollicitent enfin de promulguer le diplôme de l’Ensup et de l’Eni en Master I, faciliter l’accès au Master aux étudiants titulaires de la licence du système Lmd, assouplir les rigueurs de la dérogation pour donner aux étudiants plus de chance de terminer.

Concernant les revendications d’ordre matériel, Hamadoun et ses camarades réclament la rénovation, la construction et l’équipement de nouvelles salles de classes et amphithéâtres des Universités de Bamako et des Grandes écoles; la construction des internats au niveau de Ifm (Institut de formation des maîtres) de Kayes, Bamako, Mopti, Bougouni, Gao et les nouveaux Ifm; la construction et l’équipement des infirmeries au niveau des établissements fondamental et secondaire, d’accélérer la construction de la clinique universitaire ainsi que du Campus de l’Université de Ségou.

Sur le plan financier, ils requièrent de payer les frais de stage et de réquisitions à temps, prévoir les bourses aux étudiants en Master du système Lmd.

Pour terminer, ils recommandent d’abord, d’exécuter entièrement les programme d’études enfin le produit de l’école malienne soit plus compétitif, de résoudre définitivement la crise d’enseignants en dotant les établissements scolaire et universitaire des enseignants qualifiés.
Ensuite, préconisent de résoudre les problèmes de la bancarisation, de majorer les bourses et trousseaux à 10% et les payer à temps, et veuillez à l’application correcte des reformes sur l’éducation et une bonne continuation afin d’avoir des bons résultats.

La paix dans le nord Mali pour que des élections se tiennent dans les bonnes conditions, et que les élèves et étudiants étudient dans le calme, sont entre autres les souhaits du secrétaire général.

Hadama B. Fofana

02 Mars 2012