Partager

Pour non satisfaction des doléances

Le secteur de l’enseignement secondaire, supérieur privé menace de renouer avec le cycle infernal de ses révendications. En effet, l’Association des écoles privées agréées du Mali, dans une correspondance adressée à notre rédaction, menace d’aller en grève à partir du 7 février et projette – si rien n’est fait – une grève illimitée à partir du 15 février.

Au cœur de cette nouvelle grogne, les décisions de passage, redoublement et exclusion au titre de l’année 2008-2009 (pour le mois d’octobre, la régularisation des transferts (anciens et nouveaux) les additifs de l’année scolaire 2007-2008 pour un montant de 301 millions de FCFA, soit plus de 204 millions pour les frais scolaires et 96 millions de FCFA pour la demi-bourse qui restent impayés et n’ont pas connu d’amélioration notable en dépit des engagements pris par le ministère des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique.

Selon le Secrétaire Général, Ibrahima Remy Doumbia, ce retard accusé dans l’exécution du chronogramme des tâches pour un meilleur déroulement de l’année scolaire a occasionné un blocage total de tout le système de l’enseignement privé au Mali.

«A partir du 7 février 2009, les cours s’arrêteront pendant 48 heures dans toutes nos structures et de façon illimitée à partir du 15 février 2009» a-t-il averti.


Ramata TEMBELY

30 Janvier 2009