Partager

Depuis le 17 janvier 2012, date de l’attaque de la ville de Ménaka, les régions de Kidal, Tombouctou, Gao et une partie de celle de Mopti ont été progressivement soumis à l’occupation des rebelles du MNLA, Ançar-Dine, et AQMI et leurs alliés.

Les populations, de cet espace représentant plus des 2/3 du territoire national, sont victimes d’exactions de toutes sortes de la part des rebelles MNLA, Ançar-Dine, et AQMI et leurs alliés.
– Préoccupée par cette situation, l’Assemblée nationale du Mali, réunie en séance plénière ce vendredi 13 avril 2012, a adopté la résolution dont la teneur suit :
– Prenant acte du désastre socioéconomique qui frappe les populations des régions de Kidal, Tombouctou, Gao et une partie de celle de Mopti en raison de l’occupation des rebelles du MNLA, Ançar Dine, AQMI et leurs alliés
– Indignée par :
– La mort de nombreuses personnes innocentes et la blessure des centaines voire des milliers d’autres ;
– Le déplacement massif de citoyens honnêtes de leurs terroirs vers les destinations non désirées avec les estimations respectives de 200 000 personnes à l’intérieur et 111380 âmes à l’extérieur du pays reparties comme suit : 49 709 en Mauritanie, 32 631 au Burkina Faso, et 29 040 au Niger à la date du 12 avril 2012 (données HCR) ;
– Le pillage systématique des hôpitaux, centres de santé, pharmacies, stocks de sécurité alimentaire de toute nature et de carburant ;
– Le viol collectif des femmes et des jeunes filles ;
– Le braquage et l’expropriation des personnes morales et physiques de leurs biens ;
– La destruction par le feu des biens publics et privés ;
– L’application de la charia dans certaines des régions sus-citées contraire aux dispositions de la Constitution du 25 février 1991 ;
– Considérant l’impossibilité pour les malades et les blessés graves d’accéder aux soins de santé et pour les personnes porteuses du VIH privés d’anti rétroviraux;
– Considérant l’abandon par les ONG nationales et internationales de leurs zones d’intervention des localités citées ;
– Considérant l’alerte adressée par Amnistie Internationale à l’opinion nationale et internationale sur le désastre humanitaire ;
– Considérant les dommages d’ampleur extrême aux infrastructures socio-éducatives, empêchant les enfants d’aller à l’école ;
– Considérant l’absence totale de l’administration d’Etat dans ces régions ;
Prenant en compte sa résolution N° 12-02/AN-RM IVL sur la situation précaire de la campagne agricole 2011-2012au Mali ;
L’Assemblée Nationale du Mali, réunie en sa séance plénière du vendredi, 13 avril :
Se félicite de la promptitude de la décision du Président en exercice de la CEDEAO, son excellence Alassane Dramane Ouattara, de mettre des fonds d’assistance humanitaire d’urgence à la disposition de notre pays ;
Remercie la Communauté internationale de l’intérêt porté à la situation critique de notre peuple ;
– Lance un vibrant appel à :
– l’opinion nationale pour la mobilisation générale des ressources en faveur des populations des zones occupées et de celles déplacées au travers d’un fonds national de solidarité ;
– La communauté internationale pour la mise en œuvre d’un vaste programme d’assistance humanitaire destiné aux populations des zones occupées et celles déplacées.
A cet effet, l’Assemblée nationale demande :
• l’ouverture d’un corridor humanitaire d’urgence à destination des régions occupées ;
• le retour des ONG et organisations humanitaires.
L’Assemblée nationale Invite les autorités nationales à prendre toutes les dispositions utiles afin de libérer très rapidement les régions occupées, de soulager les souffrances de toutes les victimes de cette ignoble occupation et de permettre aux enfants d’accéder à d’autres structures scolaires.
L’Assemblée nationale charge le Président de transmettre la présente Résolution aux autorités compétentes et de suivre sa prise d’effet et son application.

Fait à Bamako, le 13 avril 2012

Le Secrétaire parlementaire

Mme DIAKITE Djénéba MAGUIRAGA

P/ Le Président P/O

Le 1er Vice-président

Younoussi TOURE

Grand Officier de l’Ordre National

Le 22 Septembre du 16 Avril 2012