Partager

Le Collectif intégrateur des Imouchagh et alliés de la Région de Tombouctou (Ciat) a été reçu, mardi dernier, par le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Au cours des échanges, le Ciat, dont le slogan est : «Restaurons les valeurs qui nous unissent», a fait un rappel historique de ce que sont les Imouchagh dans la Région de Tombouctou et le rôle qu’ils ont joué en tant que patriotes lors de la lutte anticoloniale.

S’adressant à la presse, le président national du Ciat, Ibrahim Ag Nock, a expliqué que la rencontre a permis d’aborder le rôle que les Imouchagh doivent jouer dans le processus des Assises nationales de la refondation (ANR).

Il indiquera que son Collectif propose que la refondation assure une approche inclusive pour avoir une bonne thérapie au niveau national en termes de réformes du code électoral, des questions de paix et de sécurité. Y compris des réformes au niveau social et de l’administration.

Selon Ibrahim Ag Nock, les ANR doivent nous aider à contextualiser notre démocratie. «Nous devons nous assurer que les organes que nous mettons en place soient réellement l’aspiration des communautés à la base afin que nous puissions toucher du doigt les vraies problématiques de nos communautés», a-t-il développé.


En outre, a fait savoir Ibrahim Ag Nock, le Ciat travaillera avec le ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions pour une meilleure internalisation des propositions du Collectif et une implication effective des différents organes du Ciat dans les travaux des ANR.

Par ailleurs, le Ciat a rendu hommage aux autorités de la Transition avant de solliciter leur aide à ce que le Collectif soit reconnu comme un dispositif qui puisse assurer l’intermédiation sociale pour le retour de la paix.

Mohamed D. DIAWARA

Source: L’Essor