Partager


Avec l’élection de El Hadji Baba Haïdara, fils de Mahamane Alassane Haïdara, premier député de Tombouctou et premier président de l’Assemblée nationale du Mali, l’US-RDA a désormais en main un mandat de renaissance. D’abord pour la ville de la mystérieuse, ensuite pour le parti.

Le parti de l’Indépendance a failli ne pas avoir aucun représentant à l’Assemblée nationale du Mali, n’eût été la clairvoyance de la Cour Constitutionnelle qui a sanctionné la fraude de l’ADEMA arrivée en tête à l’issue des résultats définitifs provisoires du second tour des législatives du 22 juillet dernier. Ainsi, au nom de la justice, le parti de la charrue est remis dans ses droits basés sur la légitimité conférée à lui par le « peuple » de la cité des 333 saints.

A cet effet, c’est son candidat, El Hadji Baba Haïdara, qui se trouve être le député élu. Le mandat de ce dernier a une signification assez symbolique. Garçon aîné de Mahamane Alassane Haïdara, premier député de Tombouctou et premier président de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable El Hadji Baba Haïdara a un mandat placé sous le signe de la renaissance.

D’abord, pour la cité des 333 Saints, nostalgique du parti de l’Indépendance qui a posé les premiers jalons du développement de la ville en 1963 avec l’adduction d’eau, l’électrification et le bitumage de la voie principale.

Ensuite, pour le parti qui verra la mémoire d’un de ses fils émérites, honorée : Mahamane Alassane Haïdara. Celui-là même qui a donné, en 1960, la parole au président Modibo Kéïta afin qu’il prononce l’indépendance du Mali.

Aujourd’hui, El Hadji Baba Haïdara franchira la grande porte du temple de Bagadadji avec un sentiment de fierté légitime, car il se retrouve sur les traces de son père.

Ingénieur du génie civil, sorti des moules de l’ENI en 1982, El Hadji Baba Haïdara est le Président Directeur-Général de Sandy Construction. RDA de sang, il embrasse la politique par la force des choses, tout en l’exerçant à côté de ses affaires d’opérateur économique qui avaient, jusque-là, primé sur la politique.

L’homme fait son apparition publique et sa rentrée politique à la faveur de la campagne pour la présidentielle dernière. Jouissant d’une solide assise qu’il tient en premier lieu de sa famille dont fait partie Mme Lansry Nana Yaya Haïdara, Commissaire à la sécurité alimentaire, El Hadji Baba Haïdara fut porté à la tête de la Coordination de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP), une coalition de partis politiques et d’associations de soutien au président de la République Amadou Toumani Touré.

Aujourd’hui, avec son mandat de député, El Hadji Baba Haïdara entend dégager une synergie autour de lui afin que Tombouctou retrouve davantage le chemin du développement pour se hisser au rang des autres chefs lieux de région.

Dans ce combat pour relever le défi auquel Tombouctou est affronté, il aura certainement à ses côtés sa douce moitié Aïchata Alassane Cissé, également élu député à Bourem sur la liste indépendante Taoussa. Ce qui est une première dans l’histoire du Mali qu’un couple siège à l’Assemblée nationale.

Alassane DIARRA

15 août 2007.