Partager

assemblee2.jpg

La première séance a vu l’élection du président de l’Assemblée nationale, la relecture du règlement intérieur et la constitution des groupes parlementaires.
Durant la deuxième séance, les autres membres du bureau seront élus, les commissions générales constituées et le parlement procédera aux nominations personnelles.

Le règlement intérieur prévoit de former un bureau de 18 membres comprenant 8 vice-présidents, 2 questeurs et 8 secrétaires parlementaires. Le même texte invite les députés à « s’efforcer » de former un bureau qui reflète la configuration de l’Assemblée nationale.

Ce qui oblige à des concertations entre les différentes forces. Hier, on a pu constater qu’une concertation avait bel et bien eu lieu dans la mesure où il y avait un candidat par poste.

Toutefois, Amidou Diabaté, parlant au nom du groupe parlementaire Parena-Sadi, a regretté que son groupe n’ait pas été associé à ces négociations. C’est pourquoi, dira-t-il, son groupe n’a pas présenté de candidat.

La loi exige de voter par bulletins secrets en la matière. La Cour constitutionnelle ayant rejeté le principe du vote groupé, les 18 postes ont été pourvus un à un durant une journée marathon.

L’Adema et l’URD, les deux principales forces politiques, se taillent naturellement la part du lion dans le bureau.

Ainsi Younoussi Touré de l’URD est élu 1er vice-président. Assarid Ag Imbarcaouane de l’Adema est le 2è vice-président. Le 3è vice-présidence revient à l’indépendant Ousmane Ba. Quant à Baba Oumar Boré de l’URD, il prend la 4è vice-présidence. Me Kassoum Tapo du RND le suit au poste de 5è vice-président.

Le colistier de Ibrahim Boubacar Keïta en Commune IV de Bamako, Abdramane Sylla du RPM est 6è vice-président, Mamadou Habib Diallo du MPR 7è vice-président et Mme Sissoko Fanta Mantchiny Diarra du CNID 8è vice-président.

Pour la questure, rien ne change par rapport au bureau sortant. Mahamadou Cissé de l’Adema retrouve donc son poste de 1er questeur et son colistier Moussa Cissé de l’URD est 2è questeur.

Rappelons qu’à l’ouverture de la séance, le président de l’Assemblée nationale Dioncounda Traoré a invité le porte-parole du groupe parlementaire Parena-Sadi à livrer sa déclaration politique.

Me Amidou Diabaté a annoncé que son groupe se réclame de l’opposition. « Notre groupe inscrit son action dans une opposition républicaine dont l’arme de combat sera la constitution et la loi dans le seul intérêt des Maliennes et des Maliens« , a-t-il précisé.

La journée d’hier a été marquée par l’élection des 8 secrétaires parlementaires. On attend pour aujourd’hui la constitution des commissions de travail sous la supervision du tout nouveau bureau.

A. LAM


BUREAU DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Président : Dioncounda Traoré (ADEMA)

1er Vice-président : Younoussi Touré (URD)

2è Vice-président : Assarid Ag Imbarcaouane (ADEMA)

3è Vice-président : Ousmane Ba (Indépendant)

4è Vice-président : Baba Oumar Boré (URD)

5è Vice-président : Kassoum Tapo (RND)

6è Vice-président : Abdramane Sylla (RPM)

7è Vice-président : Mamadou Habib Diallo (MPR)

8è Vice-président : Mme Sissoko Fanta Mantchiny Diarra (CNID)

1er Questeur : Mahamadou Cissé (ADEMA)

2è Questeur : Moussa Cissé (URD)

1er Secrétaire parlementtaire : Hamidou Konaté (URD)

2è Secrétaire parlementtaire : Mme Diakité Djénéba Maguiraga (ADEMA)

3è Secrétaire parlementtaire : Housseini Guindo (Indépendant)

4è Secrétaire parlementtaire : Brahima Dianessy (URD)

5è Secrétaire parlementtaire : Mme Aïchata Alassane Cissé (Indépendante)

25 septembre 2007.