Partager


Si les tendances actuelles du 2e tour des législatives se confirmaient, la nouvelle configuration de l’Assemblée nationale verra la disparition de dinosaures ou de ténors et la percée des jeunes loups aux dents longues.

Les résultats provisoires du 2e tour des législatives du 22 juillet dernier sonnent sinon le glas de certains dinosaures de la politique à l’Assemblée nationale, du moins se révèlent être une contre-performance pour eux.

N’ayant pu remonter la pente au 2e tour dans leur circonscription électorale, les dinosaures doivent attendre 2012 pour prétendre au siège de député si les résultats provisoires venaient d’être validés par la Cour constitutionnelle.

Au rayon des ténors, l’on peut classer Moustapha Dicko de l’Adéma (Douentza), Ibrahim Bomboté du RPM (Commune III), Boubacar Touré du RPM (Niono), Kaourou Doucouré du Parena (Yélimané). Pour avoir été de plusieurs législatures, l’expérimenté Mahamane Santara de l’Adéma (Djénné) a aussi échoué…

Quoi qu’il en soit, l’on retiendra d’eux que durant la législature écoulée, ils n’ont pas fait trembler l’Assemblée nationale en dépit des séances d’interpellation convoquées à leur initiative. Certains d’entre eux sont restés muets comme une carpe.

Ce qui fait dire à certains observateurs que leur absence à l’hémicycle n’aura pas trop d’incidence sur la qualité des débats qui, du reste, seront d’un niveau moyen en dépit de l’arrivée d’acteurs politiques de premier plan comme Konimba Sidibé, Me Amidou Diabaté, André Traoré (anciens ministres), Dr. Oumar Mariko de Sadi.

Sur un tout autre plan, les législatives de 2007 laissent apparaître que les femmes du district ont réalisé de meilleures performances que leurs sœurs des régions. Mme Touré Safiatou Traoré PCR (Commune III), Mmes Fanta Mantchini Diarra (Cnid/Fyt), Kadiatou Samaké (URD) en Commune V et Mme Saoudatou Dembélé, élue sur la liste Adéma-MPR-UDD, défendront les Bamakoises à Bagadadji.

A Kati Kadiatou Takho Maïga (Adéma) et à Douentza Fatoumata Dicko du PSP et Oulématou Tamboura élue sur la liste Adéma à Ténenkou ont bénéficié de la confiance des populations locales.

Bon nombre des nouvelles élues ne sont pas connues du grand public qui attend d’être convaincu par elles à travers une participation de qualité aux débats.

Mohamed Daou

26 juillet 2007.