Partager

C’est ce jeudi 28 mai 2020 que l’Assemblée nationale du Mali mettra en place son bureau et les différentes commissions spécialisées. Selon le règlement intérieur du parlement malien, le Bureau de l’Assemblée Nationale comprend un Président, dix vice-présidents, deux questeurs et dix secrétaires parlementaires. Quant aux commissions, elles sont au nombre de 11 et seront composées de 12 membres par commission. Après l’élection du président de l’hémicycle, l’honorable Moussa Timbiné, le 11 mai dernier, les autres membres du bureau seront connus aujourd’hui.

Les tractations étaient en cours entre les députés hier, mercredi 27 mai 2020, pour savoir qui occupera tel ou tel poste. Déjà, le mardi 26 mai 2020, 6 groupes parlementaires avaient été constitués par les députés. Il s’agit du groupe parlementaire RPM, du groupe parlementaire Adema Pasj, du groupe parlementaire Benso, du groupe parlementaire MPM-UDD-UFDP-APR, du groupe parlementaire VRD, et du groupe parlementaire Mouvement pour le renouveau démocratique (MRD).

Le mardi 26 mai 2020, les députés de la 6ème législature ont adopté deux amendements de leur règlement intérieur puis procéder à la création des groupes parlementaires. L’amendement N°1 (Article 44) indique l’exclusion de député pour violation de secret dont la durée ne peut excéder un mois. Et l’amendement N°2 (Article 61) oblige le président de l’Assemblée de procéder à l’appel nominal des députés par un secrétaire parlementaire au début de chaque séance. Ce règlement intérieur adopté par les députés précise que le Bureau de l’Assemblée Nationale comprend un Président, dix vice-présidents, deux questeurs et dix secrétaires parlementaires. Quant aux commissions, elles sont au nombre de 11 et seront composées de 12 membres par commission. Après l’élection du président de l’hémicycle, l’honorable Moussa Timbiné, le 11 mai dernier, les autres membres du bureau seront connus ce jeudi 28 mai 2020 à travers une séance plénière convoquée à cet effet au centre international de conférence de Bamako (CICB). Les tractations étaient en cours entre députés hier, mercredi 27 mai 2020, pour savoir qui occupera tel ou tel poste. Déjà, le mardi 26 mai 2020, 6 groupes parlementaires avaient été constitués par les députés. Il s’agit du groupe parlementaire RPM composé de 51 députés et présidé par Abdoulaye Fofana, du groupe parlementaire Adema Pasj (25 députés), présidé par Sory Ibrahima DAO, du groupe parlementaire Benso (20 députés), présidé par Aliou Boubacar Diallo, du groupe parlementaire VRD (19 députés) présidé par Amadou Cissé, du groupe parlementaire MPM-UDD-UFDP-APR, présidé par Tidjani Guindo et du groupe parlementaire Mouvement pour le renouveau démocratique (MRD) (19 députés), présidé par Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chato. Ce groupe est composé de l’UM-RDA, de l’Asma Cfp, du Parena, du Pdes, du CDS, du MPR et du Ps Yelen Kura. A part le groupe VRD (Vigilance républicaine démocratique) qui anime l’opposition, tous les autres groupes parlementaires se réclament de la majorité présidentielle. Les trois députés de Yéléma (Changement) pilotés par Moussa Moussa sont les non inscrits. « Notre groupe Vigilance Républicaine et Démocratique composé des 19 députés URD s’inscrit une fois encore dans l’opposition républicaine et démocratique, une opposition responsable et consciente de la situation que traverse notre pays, une opposition consciente des enjeux et des défis, mais aussi et surtout une opposition intransigeante sur la gouvernance, le respect des engagements pris devant notre peuple », a souligné le président du groupe VRD, l’honorable Amadou Cissé.

Avant d’ajouter que le groupe VRD exercera sans relâche son contrôle sur l’action gouvernementale et sera intraitable devant la mauvaise gouvernance, la corruption, la gabegie et l’injustice. « Cette 6ème législature ne s’annonce pas sous de meilleurs auspices car en plus des énormes défis sécuritaires, économiques et politiques qui restent posés, une pandémie impitoyable et meurtrière la covid19 qui menace toute l’humanité est là dans nos maisons, nos bureaux, nos rues. La lutte contre cette pandémie exige de nous plus de vigilance, de prévention, de rigueur et de moyens, mais aussi et surtout plus de discipline et de solidarité », a souligné l’opposant Cissé. Selon l’honorable Aliou Diallo, président du groupe Benso, le Groupe « Benso » est constitué de 20 députés venant de différents partis politiques comme Adp Maliba, Codem et Sadi.

« A la suite d’un débat profond sur le positionnement du groupe parlementaire, l’ensemble des députés du Groupe « Benso » a décidé souverainement d’inscrire le groupe parlementaire dans les rangs de la Majorité Présidentielle », a souligné l’honorable Aliou Diallo. Au cours de la séance plénière, une minute de prière a été faite pour la libération de l’honorable Soumaïla Cissé, enlevé le 25 mars 2020 par les assaillants.

Aguibou Sogodogo
Le Républicain du 29 Mai 2020