Partager

Après le rejet des deux listes de candidature par la commission électorale ; c’est au tour de la commission de recours qui vient à nouveau de rejeter la liste de Boubacar M’Baba Diarra (président du Djoliba Ac), valider celle de Boukary Sidibé «Kolon » (président du Stade malien) et se déclarer incompétente sur les irrégularités constatées sur la liste de Hammadoun Kolado Cissé, président sortant.
Le renouvellement du Comité Exécutif de la Fédération Malienne de Football, prévu pour les 5 et 6 octobre 2013 à Mopti est sérieusement menacé, suite à la non impartialité des commissions dans l’interprétation des textes. On se demande si elle l’a fait par ironie ; mépris ; préméditation, ou par carence ?

Hélas, incroyable mais vrai, les deux commissions électorales (indépendantes et de recours) pensent que c’est avec espièglerie qu’on peut attribuer la présidence de la Fédération malienne de football à une personne. Non !

Au moment où les hommes politiques du Mali viennent de montrer l’exemple de Fair-play au monde entier, à l’occasion de la présidentielle malienne de 2013, les responsables en charge du football brillent encore par la médiocrité.

En effet, les deux commissions veulent amener le football malien dans l’’impasse, en prenant des décisions inappropriées.
Rappel des faits :

En vertu des statuts de la Fémafoot, chaque candidat pour la présidence de la Fémafoot a adressé une liste composée de 21 membres, plus les pièces justificatives.

Ainsi, trois candidats se sont manifestés : Boubacar M’Baba Diarra (président du Djoliba Ac) ; Boukary Sidibé « Kolon » (président du Stade malien) et Hammadoun Kolado, président sortant.
La commission électorale indépendante a décidé, lors du dépouillement de rejeter les liste de Boubacar M’baba Diarra et de Boucary Sidibé pour divers motifs. Pour le premier il s’agit d’une erreur d’identité sur le nom de Bréhima (sur la fiche d’émargement). Ce qui n’a aucune valeur juridique. Quant au second il s’agit de la figuration du nom d’un membre de la commission de recours.

Au même moment, la liste de Hammadoun Kolado, déclarée valide a présenté 22 personne au lieu de 21. En plus, figure sur sa liste le nom d’un agent de joueur Fifa (Mr. Famagan Dembélé), ce qui est contraire aux statuts de l’instance mondiale du football.

A cet égard, les réclamations ont été déposées devant la commission
Cependant, ni la commission électorale indépendante, ni la commission de recours ne s’est prononcé sur cette irrégularité.

Pourtant l’article 32, alinéa 4 stipule que la commission de recours est compétente sur toutes questions y compris les questions juridiques.
La dite commission recours est composée par Amadou Souleymane ; Noumady Kanté ; Mr Yacouba Koné et Ousmane Karembé.
A noter qu’une plainte sera déposée devant le TAS (Tribunal arbitral des sports), pour se prononcer en dernier ressort sur ce faux problème.
De sources concordantes, Boukary Sidibé « Kolon » est solidaire à la liste de Boubacar M’baba Diarra. Ce qui augure déjà que le quorum ne serait pas atteint le jour de l’Assemblée, si la liste de M’Baba ne sera pas validé.

Par ailleurs, on se pose la question de savoir si les deux commissions ont voulu créer une préoccupation aux deux listes pour essayer de se repositionner.
Pour l’heure l’histoire retiendra que les membres des commissions électorales «indépendante» et de recours n’ont pas contribué dans le sens de l’apaisement (le Fair-paly).

Reste à savoir si cela sera suffisant pour maintenir Kola aux affaires. Car l’équipe de Hammadoun Kolado Cissé est déjà moins bien appréciée par le public sportif malien. La meilleur illustration est qu’ils ont été pris en partie par des supporteurs à la fin du match Stade malien/Etoile Sportive du Sahel (0-0), joué le samedi 17 août 2013. Boubacar M’Baba Diarra a déposé une réclamation devant la commission de recours pour annulation de la décision ridicule de la commission dite «indépendante» (le 12 août 2013).

L’histoire va-t-elle donner raison au collectif du 11 juillet qui a failli provoquer une assemblée générale extraordinaire ?
Le Fair-play occupe une place de choix en football, mais les responsables du sport roi malien veulent faire l’exception, par la mauvaise gestion des affaires. Nous prônons que toutes les 3 listes doivent être mises en compétition pour ne pas exclure les gens qui ont les projets ambitieux pour le bien être du football malien. Affaire à suivre.

Yacouba TANGARA

Le Prétoire du 22 Août 2013