Partager

ATT, an bi ko bi, an bi ko sini !”. C’est le slogan qu’a lancé l’Association Malienne de Reconnaissance aux oeuvres du Président Amadou Toumani Touré (AMRE-ATT), lors de son assemblée extraordinaire tenue le 26 Juillet 2008, au Pavillon des Sports du Stade Modibo Keïta.

Présidé par le député et parrain de l’évènement, M. Habib Sofara, cette assemblée a enregistré la présence des représentants du Mouvement Citoyen, d’AMAS-ATT, du secrétaire politique du Parti Citoyen pour le Renouveau (PCR), M. Modibo Doumba, de Youssouf Samaké de la Présidence de la République et d’invités de marque.

C’est pour clarifier l’opinion nationale et internationale sur la position réelle et précise de l’association, face à la scène politique malienne, que l’association AMRE-ATT a tenu cette assemblée extraordinaire. Ainsi, il a été question de la position actuelle de AMRE-ATT, après une confusion menée par l’ex-président actif, M. Idrissa Seydou Maïga, au sujet de cette fameuse fusion dans l’Adéma.

Rappelons que l’association a été créée en Avril 2006 pour soutenir et accompagner les actions du Chef de l’Etat Amadou Toumani Touré au cours de son mandat présidentiel, et surtout, pour pérenniser toutes les oeuvres de leur idôle (ATT), au delà même de son mandat.

Pour cette assemblée, toutes les coordinations de Bamako et environs (10 au total), des 8 régions du Mali, ainsi que celles de l’extérieur (Tunisie, RCI, Burkina Faso) s’étaient données rendez-vous ce 26 Juillet 2008. Une manière, pour eux, de prouver leur attachement et leur engagement aux idéaux du Président de la République, Amadou Toumani Touré, et surtout, de prouver leur fidélité envers les statuts et règlements de l’association.

Toute chose que l’ex-président Idrissa S. Maïga n’avait pas compris en décidant de bafouer son honneur et sa dignité contre une minable somme de 350 000 F CFA. Pensant ainsi pouvoir entraîner les militants et sympathisants de l’association, M. Maïga avait déclaré que AMRE-ATT a fusionné dans l’Adéma. De tous les propos ressortis de cette assemblée extraordinaire, on retient que chacun a exprimé son soutien sans faille aux actions du Président de la République et fustigé le comportement , qualifié “d’indigne” de Idrissa S. Maïga.

Quant aux représentants du Mouvement Citoyen et d’AMS-ATT, ils se sont dits ravis et fiers de l’engagement des militants et sympathisants de l’association. Ce qui, selon eux, prouve que le Président de la République peut compter sur AMRE-ATT. Aussi ont-ils demandé à tout un chacun de rester encore plus vigilants et de croire au Président ATT.

Au cours de cette assemblée extraordinaire, des modifications ont été apportées dans la relecture des textes et statuts de l’association. Ainsi, il a été décidé de la radiation pure et simple de Idrissa S. Maïga de l’association. Du coup, il a été demandé à l’exclu de rendre tous les biens et matériels qu’il détient de l’association. Aussi, un huissier sera saisi pour récupérer ces biens et matériels. Ensuite, un nouveau bureau de l’association a été mis en place.

Et c’est Mamadou B. Maïga qui aura la lourde tâche de mener à bien les destinées de AMRE-ATT. Le nouveau président sera assisté de 27 membres. Notons que les coordinateurs des régions, de l’extérieur de Bamako et environs sont membres de droit. Dans son discours de clôture, Mamadou B. Maïga s’est réjoui de la confiance placée en lui pour diriger l’association.

Je ferai mon meilleur pour réussir cette mission noble et exaltante. Ce mandat, que je place sous le signe du renouveau, a besoin du soutien des uns et des autres, pour l’atteinte de nos objectifs”, a-t-il déclaré. Selon lui, la tenue de cette assemblée extraordinaire démontre que AMRE-ATT reste et demeure un soutien indéfectible au Président de la République.

Une motion de soutien au Progarmme de Développement Economique et Social (PDES) a été lue par les délégués présents. “Nous réaffirmons notre volonté de soutien au PDES pour un Mali qui gagne. Nous disons haut et fort que AMRE-ATT n’a pas fusionné et ne fusionnera jamais à un parti politique quelconque”, a déclaré le porte-parole des délégués. La cérémonie a été agrementée par la prestation de la diva Sadio Sidibé et son groupe percusionniste Kaly Percussion, accompagnés par d’autres artistes.


Sadou BOCOUM

30 Juillet 2008