Partager

La caisse Nyèsigiso Bamako centre – composée des guichets de Koulouba, Bamako Coura, Bolibana et Ouolofobougou marché – a tenu le dimanche 20 juin, à son siège au Badialan II, sa 3ème assemblée générale annuelle. C’était sous la haute présidence du Directeur général du réseau Nyèsigiso, Modibo Coulibaly, entouré du président du Conseil d’administration de la Caisse Bamako centre, Abdou Coulibaly, de la Directrice générale, Mme Kéïta Amourata Maïga. L’exercice 2009 de la caisse a été sanctionné par un résultat excédentaire de 213 millions de FCFA.

Inaugurée officiellement le 29 septembre 2007, la caisse Nyèsigiso de Bamako centre, issue de la politique de reconfiguration de l’Union se porte aujourd’hui bien. En trois années d’exercice, le personnel sous la conduite de la Directrice générale, Mme Kéïta Amourata Maïga, à travers les différents plans d’affaires mis en œuvre, a pu conquérir la confiance de nombreux sociétaires et obtenir des résultats fort encourageants.

La forte mobilisation des membres pour participer à cette assemblée générale témoigne de l’adhésion des populations pour s’approprier la caisse. Toute chose qui n’a pas échappé au maire du centre d’état civil du Badialan I, Kassim Touré, qui a vivement remercié Nyèsigiso pour son engagement dans le combat contre la pauvreté dans la commune III. Pour lui, si le réseau a pu atteindre 20 ans d’existence, c’est grâce au sérieux de ses dirigeants.

Cette troisième assemblée annuelle statutaire avait plusieurs points inscrits à l’ordre du jour, notamment l’adoption du procès verbal de la précédente assemblée, la présentation et l’adoption des rapports du conseil d’administration, du comité de surveillance et du comité de crédit, la présentation des nouveaux produits et des nouveaux services.

L’occasion était bonne pour le président du conseil d’administration de la caisse Bamako centre de rappeler que cette assemblée générale est un exercice démocratique qui permet de mettre tous les sociétaires au même niveau d’information, de discuter des difficultés et de dégager les nouvelles orientations.

Le Directeur général de Nyèsigiso, Modibo Coulibaly a félicité les responsables de la caisse Bamako centre pour les résultats qui parlent d’eux-mêmes. Ainsi, l’exercice 2009, clos le 31 décembre 2009, affiche un résultat excédentaire d’un peu plus de 213 millions de FCFA, contre 206 millions en 2008.

A la même date, la caisse Bamako centre avait un total de bilan de 3, 017 milliards de FCFA, un encours de crédit de 1,8 milliard de FCFA, alors que l’encours de dépôts a été de 866 millions de FCFA. Si le sociétariat est de l’ordre de 7 556 personnes, soit plus de 1000 nouveaux adhérents par rapport à l’exercice 2008, le taux de remboursement des prêts octroyés était estimé à 96, 57%.

Le président du Comité de crédit, Sékou Sala Toulama a fait remarquer qu’il y a eu plus de rigueur dans la gestion du crédit, faisant en sorte que le taux de délinquance financière a pu être maitrisé à moins de 8% comme exigé. Ce taux est de 3, 74%, ce qui correspond à une somme de 65 millions de FCFA de produit en souffrance.

Par ailleurs, le président du Comité de surveillance, Souleymane Camara, tout en se réjouissant de la bonne santé financière de la caisse, dira qu’une attention particulière doit être accordée aux crédits en souffrance.

Le président du Conseil d’administration, tout comme le directeur général de Nyèsigiso, a invité les débiteurs à faire face à leur responsabilité en s’acquittant de leurs crédits pour permettre à d’autres clients d’accéder à des prêts.

Modibo Coulibaly a rappelé que la vision des responsables de Nyèsigiso est d’être l’institution de microfinance de référence au Mali, s’appuyant sur des entités de base fortes, pérennes et bien enracinées dans leur milieu. C’est pourquoi, la caisse se veut plus proche de la clientèle pour prendre en compte leurs besoins en matière de produits financiers. Faut-il rappeler qu’au 31 mars 2010, Nyèsigiso comptait 62 points de services, pour 171 030 adhérents, 14, 5 milliards d’actif, 8,6 milliards d’épargne et un encours de crédit de 10, 5 milliards de FCFA.

L’assemblée générale a adopté à l’acclamation les différents rapports et a procédé à la nomination de Mamadou Berthé, porte-parole du marché de Ouolofobougou, comme membre du comité de surveillance.

L’assemblée annuelle de la caisse Bamako centre a été agrémentée par la prestation de l’artiste Aziz Wonder, le groupe Nyogolon, des témoignages et des jeux questions réponses qui ont permis de donner des cadeaux à certains participants. Sans oublier la remise de certificat de reconnaissance à certains agents qui ont fait preuve d’abnégation et d’engagement pour l’intérêt de la caisse.


Youssouf CAMARA

22 Juin 2010