Partager

L’enquête pour déterminer les circonstances et les auteurs du meurtre de nos confrères de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, samedi dernier à Kidal, semble avancer. En effet, de sources bien informées, l’opération de recherche lancée après cette tragédie a permis l’interpellation d’une quarantaine de personnes. Selon les mêmes sources, tous les suspects interpellés sont issus des Touareg appartenant à une puissante tribu du nord du pays. Une version qui corrobore les faits évoqués dans notre article paru dans la livraison n°3375 du mercredi 6 novembre intitulé » Une forte suspicion pèse sur le MNLA « .

Signalons qu’outre des éléments de l’armée française de l’opération Serval, l’enquête est menée par des policiers et magistrats spécialisées venus de l’Hexagone.

AQMI revendique l’assassinat des deux journalistes de RFI

Quatre jours après l’assassinat de nos deux confrères Ghislaine Dupont et Claude Verlon de RFI à Kidal, le réseau terroriste AQMI, chassé du nord Mali depuis l’intervention franco-africaine, a revendiqué hier par un appel téléphonique adressé à » Sahara Média » une agence mauritanienne, l »exécution des deux journalistes.

Pour le réseau terroriste, cette opération intervient en réponse aux » crimes commis par la France contre les Maliens et les musulmans de l’Azawad « .

Dans ce message Aqmi ajoute « que le rapt et le meurtre des deux journalistes français n’est qu’une petite part de « l’addition que paiera le président français Hollande et son peuple pour cette nouvelle croisade ».

K THERA, A DIARRA

0 7 Novembre 2013.