Partager

L’aménagement et l’assainissement des centres urbains par le pavage de roche est une pratique à moindre coût et aux résultats encourageants du projet d’insertion des jeunes dans la vie professionnelle à travers les investissements à haute intensité de main-d’œuvre (Pejimo).

Le (Pejimo) dans sa première phase-pilote (2005-2007) a, entre autres, exécuté des travaux d’aménagement et d’assainissement urbain par l’usage du pavé de roche, une innovation qui utilise les ressources et la main d’œuvre locales.

En collaboration avec l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Apej), le Pejimo dans le but de diffuser davantage l’intérêt du pavé de roche pour l’assainissement urbain et la création d’emplois productifs pour les jeunes et autres couches vulnérables, organise à la Maison du partenariat Mali-Angers un atelier de sensibilisation des maires de Bamako et environs.

Cet atelier, qui a démarré mardi, vise l’adhésion massive des autorités municipales dans l’usage du pavé de roche pour l’assainissement de la ville.

Au cours de la rencontre, les maires auront droit à des exposés qui éclaireront leurs lanternes sur les avantages du pavé, les typologies du pavé, ses principes de mise en œuvre et ses méthodes d’entretien.

Le coordonnateur du Pejimo, Joseph-Marie Diarra, a salué l’appui de l’Apej dans la promotion de l’usage du pavage de roche par l’approche Himo. « La pratique constitue une opportunité pour le Mali car fait usage de matériaux locaux et de main d’œuvre locale. En plus de cet aspect, la pratique met un accent particulier sur la création d’emplois pour jeunes », a-t-il expliqué. Et de souhaiter que la technique fasse tache d’huile au Mali.

Le représentant du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a réitéré la volonté de son département de soutenir l’initiative qui représente, selon lui, un moyen de créer des emplois générateurs de revenus pour les jeunes.

Les participants à l’atelier visiteront, en marge des travaux, la rue pavée 466, longue de 450 m de Badialan II, et le marché Dibida que le projet a réaménagé.

Amadou Waïgalo

11 Juin 2008