Partager

Récemment nommée gouverneur du district de Bamako, Aminata Kane s’est engagée contre l’insalubrité sous toutes ses formes. L’initiative a été lancée le 2 juillet dans l’enceinte de la Grande mosquée de Bamako.

Promue en juin 2016 en qualité de gouverneur de Bamako, Aminata Kane s’est lancé le défi de changer le visage de la capitale malienne. Elle entend lui redonner son lustre d’antan. C’est l’assurance qu’elle a donnée à la population de Bamako ce samedi dans la cour de la Grande mosquée de Bamako.
Accompagnée de l’honorable Karim Kéita, de la représentante du maire de la Commune II et la Coordination des associations pour le développement de la Commune II (Cadec/Jama Kungo), la patronne du district de Bamako a invité chaque Malien à jouer sa partition pour le succès de ce projet. Elle a assuré le peuple de sa détermination contre l’insécurité.
« Nous sommes ici ce matin pour le lancement des journées de salubrité qu’on entend mener dans tout le district de Bamako. Nous avons tenu à commencer par la Commune II à cause bien sûr de la Grande mosquée. Les activités se poursuivront dans toutes les autres communes », a-t-elle confié.

Et à l’honorable Karim Kéita de promettre : « Bamako retrouvera sa beauté d’antan. Après la Commune II, les autres suivront ».
Le chef de l’administration de la mosquée, Bourama Koromakan, s’est dit satisfait de l’initiative et promis de faire de son mieux pour les initiatives de ce genre. Invitant le public à un plein engagement dans son initiative de lutte contre l’insalubrité, le nouveau gouverneur de Bamako a qualifié le projet de réaliste et réalisable.

Hawa Sy
(stagiaire)

L’Indicateur du Renouveau du 4 Juillet 2016